Ancienne Ville

Façade de mur de pierres quartier vieille horloge Quartier de la Vieille Horloge

Le château de la Roche-sur-Yon

Du fait de sa situation géographique, La Roche-sur-Yon a constitué l'une des principales places fortes du Bas-Poitou. Le château, mentionné dès le XIème siècle, est progressivement agrandi et entouré de murs. Réputé pour être une fortification imprenable, il a constitué un enjeu stratégique pendant la guerre de Cent Ans (1353-1453) entre les royaumes de France et d'Angleterre.

Son délabrement est surtout la conséquence des guerres de religion. Son importance prend définitivement fin en 1629 lorsqu'une ordonnance de démantèlement est signée par Louis XIII, sur recommandation de Richelieu. A l'origine, le château se constitue d'un ensemble fortifié comprenant une cour haute avec le donjon et les tours, d'une basse cour et d'une ville forte. Aujourd'hui ne subsistent du château que les murailles dominant l'Yon, à découvrir depuis le bord de la rivière.

Les halles

Dès le Moyen-Âge, la rue du Vieux-Marché était le siège de la “cohue”, emplacement traditionnel des foires et marchés. Remplaçant les baraques édifiées provisoirement, les premières halles, conçues par les ingénieurs Duvivier et Plessis en 1811, étaient bâties en brique et en pierre. L'intérieur du bâtiment était divisé en trois grandes salles. L'ingénieur-constructeur Michelin a réalisé en 1887 de nouvelles halles plus spacieuses et éclairées. Elles ont été remplacées en 1976 par un nouveau bâtiment avec un parking souterrain. A cette époque de nombreuses halles du XIXème siècle ont été démolies en France. Réaménagées en 2000, les nouvelles halles sont dotées d'une large verrière.

La place de la Vieille-Horloge

La place de la Vieille-Horloge, située au coeur du vieux bourg, abritait le beffroi de l'horloge. En haut de la place, se dresse l'édifice le plus ancien de la commune : la Maison Renaissance. Cette maison, qui date de 1566, est desservie par un escalier à vis et possède des cheminées monumentales en granit. Classée monument historique en 1930, elle accueille notamment une exposition permanente illustrant l'histoire de la ville.

Un bel exemple d'architecture locale occupe le côté nord de la place qui conduit vers le Jardin des Compagnons. Une partie des murs de l'ancienne poste clôture ce jardin, avec son vieux puits et son four à pain traditionnel. Les vieilles rues qui desservent la place témoignent de fonctions anciennes : rue du Vieux-Marché, rue de La Poste-aux-Lettres, rue des Trois-Piliers...
La rue de La Roche-sur-Yon, appelée “la grande rue”, conduisait au château et à l'ancienne église paroissiale

La rue du Rocrue du roc - vu de maisons en pierre sous un porche

Surplombant la vallée de l'Yon, ce quartier abrite le logis du Roc et la maison du Sénéchal dont les jardins en terrasse datent de la première moitié du XVIIIème siècle. Au fil des années, ce quartier devient vétuste et insalubre. En 1928, sous l'impulsion d'Antoine Nathalis Mazen, ingénieur des chemins de fer, un projet de modernisation du quartier voit le jour : la cité-jardin du Roc. Elle répond à de nouvelles attentes en terme d'hygiène et de confort. On construit alors des maisons individuelles ou jumelles organisées autour de passages, de venelles et de jardins privatifs. Les constructions sont étagées selon le relief accidenté du quartier.

La vallée de l'Yon

La vallée de l'Yon, fréquentée depuis l'âge préhistorique, constituait la seule voie d'accès au coeur du bocage par le fleuve le Lay. Ce lieu de passage a entraîné la création du bourg, nommé Rupes super Yonem au début du XIème siècle. Le village se situait sur un plateau rocheux délimité par l'Yon et par une immense forêt. Au Moyen-âge, des moulins à eau et à vent sont construits le long de l'Yon. Aujourd'hui, des noms de rues et de lieux-dits témoignent de leur existence. Dès la création de la ville, Napoléon demande d'étudier les possibilités de navigation de l'Yon jusqu'à la mer pour créer un port. Selon les ingénieurs, la canalisation nécessite le creusement du Lay et de l'Yon et la construction de 24 écluses. L'idée a été abandonnée mais Napoléon a réalisé d'autres projets de canalisation, comme celui de Nantes à Brest.

Plus d'infos

Office de Tourisme de La Roche-sur-Yon Agglomération
7, place du Marché
85000 LA ROCHE-SUR-YON

Contacter par mail
Site internet : www.ot-roche-sur-yon.fr

Tél : 02.51.36.00.85
Fax : 02 51 36 90 27

HÔTEL DE VILLE

Place Napoléon

85 021 LA ROCHE-SUR-YON

Tél. : 02 51 47 47 47

Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi
de 8h à 18 h 30 sans interruption

Samedi : de 9h à 12h

Voir les horaires : Etat civil, accueils rue La Fayette et cité François-Mitterrand

Les horaires des accueils sont modifiés du 10 juillet au 1er septembre 2017
Consulter les horaires

Roche services

02 51 47 49 02
Une anomalie près de chez vous?
Appelez Roche Services,
du lundi au vendredi
de 8 h 30 à 12 h 30 et
de 13 h 30 à 17 h 30
(sauf vendredi 17h)
En dehors de ces horaires, laissez un message.
Demande d'intervention en ligne

NOS AUTRES SITES

La Roche-sur-Yon
La Ville

La Roche-sur-Yon
L'Agglomération

La Roche-sur-Yon
Le Territoire

AUTRES SITES