Actualités de l'Europe

europe direct vendée

[Nov] Les accords commerciaux conclus par l'UE...

... produisent des bénéfices tangibles

Les accords commerciaux conclus par l'UE...Voir l'image en grand Source : Parlement européen © Ouest-France Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Un nouveau rapport de la Commission met en lumière les résultats positifs des accords commerciaux de l'UE existants et signale les domaines dans lesquels des améliorations peuvent être apportées.

L'UE a publié le 9 novembre 2017 un rapport dressant le bilan de la mise en œuvre de ses accords commerciaux existants. Ce rapport horizontal est le premier du genre ; il fait la lumière sur ce qui se passe une fois les accords commerciaux négociés et entrés en vigueur.

Il ressort du rapport que dans l'ensemble, les accords de l'UE se traduisent par une augmentation de la croissance et des exportations européennes. Par exemple, d'importantes hausses ont été enregistrées dans les exportations vers les pays suivants :

  • Mexique (+ 416 % depuis 2000) ;
  • Chili (+ 170 % depuis 2003) ;
  • Corée du Sud (+ 59 % depuis 2011) ;
  • Serbie (+ 62 % depuis 2013).

[Nov] Possibilités de pêche en Atlantique et Mer du Nord en 2018

Avant la session de décembre du Conseil «Pêche», durant laquelle les États-membres devraient se mettre d'accord sur les quotas de pêche à appliquer l'an prochain dans l'Atlantique et la mer du Nord, la Commission présente sa proposition visant à garantir la poursuite de l'évolution vers des stocks halieutiques durables et des possibilités de pêche viables pour le secteur.

[Nov] COP 23 à Bonn (Allemagne)

L'UE attend des progrès tangibles dans la mise en œuvre de l'accord de Paris lors de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de Bonn

COP 23 à Bonn (logo)Voir l'image en grandL'Union européenne espère que la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra cette année à Bonn (COP23) sera l'occasion de réaffirmer une fois encore l'engagement pris par la communauté internationale de renforcer la riposte mondiale aux changements climatiques et d'atteindre les objectifs définis dans l'accord de Paris. Après l'entrée en vigueur l'an dernier de cet accord historique, il est primordial désormais d'élaborer les lignes directrices nécessaires à sa mise en œuvre.

La 23e conférence des parties (COP23) à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, présidée par les Fidji, se tient du 6 au 17 novembre 2017 à Bonn, en Allemagne. Elle réunit des ministres et des responsables gouvernementaux, ainsi que de nombreux représentants de la société civile et des milieux d'affaires.

L'UE souhaite que la conférence soit la démonstration des progrès concrets accomplis dans la définition des modalités techniques et des lignes directrices relatives à la mise en œuvre des dispositions de l'accord de Paris, par exemple en ce qui concerne le cadre de transparence et le cycle quinquennal de révision du niveau d'ambition destiné à aider les pays à augmenter progressivement leurs contributions...

[Nov] Conseil de l'UE ≠ Conseil de l'Europe ≠ Conseil européen

Conseil de l'UE ≠ Conseil de l'Europe ≠ Conseil européenVoir l'image en grand DR De gauche à droite : bâtiment du Conseil européen et du Conseil de l'UE (Justus Lipsius) ; réunion du Conseil de l'UE ; bâtiment du Conseil de l'Europe (palais de l'Europe).Conseil de l'UE, Conseil de l'Europe et Conseil européen : du fait de leur dénomination très proche, on pourrait penser qu'il s'agit de la même chose. Mais pas du tout !

En quelques mots une explication claire de ces 3 institutions européennes.

[Oct] Tolérance zéro face au harcèlement et aux abus sexuels

Tolérance zéro face au harcèlement sexuel © ReutersLes députés européens condamnent fermement toutes les formes de violence sexuelle et déplorent que ces agissements soient trop aisément tolérés. Les auteurs doivent être poursuivis, ajoutent-ils.
Le Parlement européen a relancé son appel de 2014, demandant à la Commission de proposer une stratégie à l'échelle européenne, incluant un projet législatif contenant des instruments contraignants pour protéger les femmes contre la violence, notamment le harcèlement et les abus sexuels à l'encontre des femmes et des filles.

Par ailleurs, pour lutter contre le harcèlement sexuel, il est essentiel de lancer des campagnes de sensibilisation et de remédier aux questions du faible taux de signalement et de la stigmatisation sociale, affirme le texte.
La résolution a été adoptée, le 25 octobre 2017, par 580 voix pour, 10 voix contre et 27 abstentions.

[Oct] CETA : point de situation pour La France

CETA : point de situation pour La FranceVoir l'image en grandMercredi 25 octobre, le Conseil des ministres a adopté et présenté le plan d'action de la France pour la mise en œuvre de l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (CETA). Instaurée en particulier pour rassurer l'opinion publique sur ce traité controversé, la mesure n'a cependant pas convaincu tout le monde.

[Oct] Élections dans les pays de l'UE

Élections dans les pays de l'UEVoir l'image en grandRépublique Tchèque : Le parti du milliardaire Andrej Babiš a largement remporté les élections législatives tchèques du vendredi 20 et du samedi 21 octobre. Ce scrutin est marqué par le recul des partis traditionnels et la percée de nouveaux mouvements politiques. Pour le milliardaire, décrit par la presse comme populiste, la formation d'une coalition devrait s'avérer compliquée.

Autriche : Dimanche 15 octobre, le Parti populaire (ÖVP, centre-droit) est arrivé en tête lors des élections législatives autrichiennes. Avec 31,6% des voix, cette formation dirigée par Sebastian Kurz, 31 ans seulement, devance le Parti social-démocrate (SPÖ), qui obtient 26,9% des suffrages, et le Parti de la liberté (FPÖ, extrême droite), qui recueille 26% des voix. Système proportionnel oblige, la constitution d'une coalition est désormais nécessaire et une alliance entre le centre-droit et l'extrême droite apparaît comme la plus probable.

Allemagne : Dimanche 24 septembre, Angela Merkel a remporté un nouveau succès électoral en arrivant en tête des élections fédérales. Reconduite pour un quatrième mandat, la chancelière voit toutefois son score fondre par rapport à 2013 (-8,5 points) et l'extrême droite progresser. Un succès donc en demi-teinte pour la cheffe de la droite allemande, qui pourrait de plus connaître des difficultés pour former son prochain gouvernement de coalition.

[Oct] L'Europe s'engage contre le chômage des jeunes ! Cyrusly ?

Découvrez le décryptage du YouTuber Cyrus North sur l'action de l'Union européenne en faveur de la lutte contre le chômage des jeunes et la traduction concrète de ces politiques en France. Cyrus North vous présente les « Écoles de la 2e chance », financées par le Fonds social européen, mais aussi les possibilités offertes par le programme Erasmus+ pour les apprentis ou par le Corps européen de solidarité.

Avec le soutien de l'Union européenne, les Écoles de la 2ème Chance aident des jeunes non-diplômés à développer leurs compétences et à trouver un emploi. Dans notre région, il y a des écoles de la 2ème chance à Nantes, Laval et Niort.

[Oct] Un Conseil européen marqué par le Brexit et la Catalogne

Un Conseil européen marqué par le Brexit et la CatalogneVoir l'image en grand © Conseil européenJeudi 19 et vendredi 20 octobre a lieu le Conseil européen, qui réunit les chefs d'État et de gouvernement européens. Au programme : l'avenir de l'Union européenne ou encore la politique étrangère. Emmanuel Macron et Theresa May ont pris tous deux la parole, pour évoquer respectivement les accords de libre-échange et le Brexit.

[Oct] Participez au concours photos #EUinMyCity !

Participez au concours photos #EUinMyCity !À l'occasion du lancement de son nouveau site internet, "Toute l'Europe" organise un concours photos sur le thème "L'Europe fait bouger ma ville", en partenariat avec Le Routard et la SNCF. Le but ? Mettre en évidence la présence de l'Europe près de chez vous, par le biais de manifestations européennes, de projets financés par l'UE, de regroupements d'Européens,... À vos objectifs, tous les angles sont permis !

À gagner, de nombreux lots pour vous accompagner dans vos voyages en Europe ! Aller-retour pour 2 à Amsterdam, caméra GoPro, appareils photos Fuji Instax et guides du Routard... tentez votre chance !

Pour participer, envoyez une photo (une seule !) avant le 6 novembre 2017 à communication@touteleurope.eu en indiquant votre nom, prénom et adresse postale. Partagez vos photos sur les réseaux avec le hashtag #EUinMyCity !

[Oct] Travailleurs détachés

La commission de l'emploi et des affaires sociales adopte le rapport d'Elisabeth Morin-Chartier (PPE)

Travailleurs détachésVoir l'image en grandDes règles permettant de garantir aux travailleurs détachés une meilleure protection, et aux entreprises une concurrence loyale, ont été approuvés lundi 16 octobre par les députés de la commission de l'emploi et des affaires sociales, par 32 voix pour, 8 contre et 13 abstentions.

Les principaux changements sur lesquels se sont accordés les députés concernent la rémunération, la durée du détachement et les entreprises de travail intérimaire...

[Oct] 17 octobre : Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté

Tendance à la baisse pour la proportion de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'UE

Journée internationale pour l'élimination de la pauvretéVoir l'image en grandEn 2016, 117.5 millions de personnes, soit 23,4% de la population, dans l'Union européenne (UE) étaient menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale.
Cela signifie que ces personnes étaient affectées par au moins une des trois conditions suivantes : en risque de pauvreté après transferts sociaux (pauvreté monétaire), en situation de privation matérielle sévère ou vivant dans des ménages à très faible intensité de travail.

Après trois années consécutives de hausse entre 2009 et 2012 où elle avait atteint 25%, la proportion de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'UE a depuis continuellement baissé pour s'établir à 23,4% l'an dernier, à seulement 0,1 point de pourcentage de son niveau plancher de 2009. La réduction du nombre de personnes confrontées dans l'UE au risque de pauvreté ou d'exclusion sociale est l'un des objectifs clés de la stratégie Europe 2020.

[Oct] 13 & 14/10, c'est les ErasmusDays !

... et dès le jeudi 12 octobre à La Roche-sur-Yon !

ErasmusDaysVoir l'image en grandPartout en France, dans d'autres pays européens aussi, les 13 et 14 octobre 2017 seront l'occasion de montrer tout ce que Erasmus+ apporte aux citoyens européens et notre attachement profond au programme européen le plus connu sur notre continent.

À La Roche-sur-Yon, des animations et témoignages d' "anciens Erasmus" seront organisés dans les lycées d'enseignement général et d'enseignement professionnel les 12 et 13 octobre. Le samedi 14 octobre, un grand forum #ErasmusDays de 10h à 17h au CYEL avec de nombreux témoins (ex-Erasmus de nationalité française, étudiants et stagiaires Erasmus européens actuellement à La Roche-sur-Yon, assistants de langue étrangère, chefs d'entreprise et maîtres d'apprentissage, parents). Toutes les réponses à vos questions pour préparer au mieux votre projet de mobilité : bouger en Europe, c'est possible et à tous les âges avec Erasmus+ !

[Oct] Qualité de l'air dans les villes européennes

Améliorer la qualité de l'air dans les villes européennes apportera des avantages majeurs pour la santé

Qualité de l'air dans les villes européennesVoir l'image en grand © Rastislav Staník, My City /EEALa plupart des personnes qui vivent dans des villes européennes sont exposées à de l'air de mauvaise qualité. Les dernières estimations de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), publiées aujourd'hui, montrent que les particules fines continuent de provoquer le décès prématuré de plus de 400 000 Européens chaque année. Le transport routier, l'agriculture, les centrales électriques, l'industrie et les ménages sont les principaux émetteurs de polluants atmosphériques en Europe.

Le rapport de l'AEE intitulé "Air quality in Europe - 2017 report " (Qualité de l'air en Europe - rapport 2017) présente une analyse actualisée de la qualité de l'air et de ses répercussions, sur la base de données provenant de plus de 2 500 stations de surveillance à travers l'Europe en 2015.

[Oct] La Commission adopte une initiative visant à stimuler...

Logo commission européenne

... l'apprentissage en Europe

La Commission européenne adopte aujourd'hui (5/10/2017) une proposition de cadre européen pour un apprentissage eff#mce_temp_url#icace et de qualité. Cette initiative, qui prend la forme d'une recommandation du Conseil, s'inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe lancée en juin 2016. Elle est également étroitement liée au socle européen des droits sociaux, qui prévoit un droit à une éducation, une formation et un apprentissage tout au long de la vie inclusifs et de qualité.

Fondée sur une consultation de grande envergure, la recommandation recense 14 critères clés, que les États membres et les parties prenantes devraient employer pour améliorer la qualité et l'efficacité de l'apprentissage. Cette initiative contribuera à accroître l'employabilité et le développement personnel des apprentis, pour que la main-d'œuvre soit hautement qualifiée et compétente, en adéquation avec les besoins du marché du travail.

Pour évaluer la qualité et l'efficacité de l'apprentissage, le cadre proposé établit une série de 7 critères concernant la formation et les conditions de travail.

[Oct] Des appels téléphoniques moins chers vers les autres pays de l'UE

Des appels téléphoniques moins chers...Voir l'image en grandLa commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie (ITRE) a adopté le 2 octobre 2017 une modification des règles de l'UE en matière de télécommunications. L'objectif est d'améliorer l'accès aux réseaux dans toute l'Union, notamment de proposer des connexions 5G à tous les citoyens. Le texte, qui doit encore faire l'objet d'un accord avec les ministres de l'UE, prévoit aussi des mesures pour protéger les consommateurs.

Les sociétés de télécommunications de l'UE ne devraient faire payer les appels intra-UE plus chers que les appels nationaux, à moins que ce soit justifié par des coûts liés aux services transfrontaliers, affirment les députés de la commission.

[Oct] Le Plan Juncker continue sa montée en puissance

Le Plan Juncker continue sa montée en puissanceFaisant de l'innovation une de ses priorités d'action, le Groupe BEI a consacré 13,5 milliards d'euros d'investissements en soutien à des projets innovants en Europe en 2016, qu'il s'agisse de programmes de recherche de grands groupes ou d'entreprises de taille moyenne ou plus petite.

En France, en 2016, 38% des investissements du Groupe BEI ont été́ consacrés au soutien des entreprises, de l'innovation et de la recherche-développement sur un total d'activité s'élevant à 9,3 milliards d'euros.

Le Plan Juncker continue ainsi sa montée en puissance en France avec à ce jour 99 opérations totalisant 7,5 milliards d'euros de financements du groupe BEI, lesquels mobiliseront 35,4 milliards d'investissements supplémentaires.

[Oct] Programme "École ambassadrice du Parlement européen"

Lancé dans les 28 États-membres, le programme "École ambassadrice" a pour objectif de donner aux jeunes des établissements secondaires et professionnels la possibilité d'approfondir leurs connaissances du Parlement européen et de l'Union européenne en général, d'appréhender leurs droits en tant que citoyens européens et de comprendre comment ils peuvent participer à la vie démocratique de l'Union.

Le 5 octobre 2017 se tient au siège du Parlement européen à Strasbourg une formation à destination des établissements sélectionnés par le Bureau en coopération avec les académies de France métropolitaine. En France, 60 lycées professionnels de toutes les académies de France métropolitaine participent au programme.

[Sept] 16-17/09 : Journées Européennes du Patrimoine

Journées européennes du patrimoineVoir l'image en grand © MC Atelier 25Comme chaque année, cette nouvelle édition permettra au public de découvrir ou redécouvrir les nombreux monuments historiques et culturels en France et en Europe.

Cette initiative des Journées européennes du patrimoine (JEP), lancée en 1991 par le Conseil de l'Europe, est devenu depuis 1999 une action conjointe du Conseil de l'Europe et de la Commission européenne, permettant la présentation de biens culturels inédits et l'ouverture exceptionnelle au public d'édifices historiques. Les Journées donnent lieu à des manifestations culturelles qui mettent en lumière des savoir-faire et des traditions locales autant que l'architecture et les objets d'art, mais leur but est plus large : rapprocher les citoyens afin de parvenir à une meilleure compréhension mutuelle malgré la différence de cultures et de langues.

Cette édition 2017 a pour thématique "Jeunesse et Patrimoine" et sera aussi l'occasion de découvrir ou redécouvrir de nombreux lieux de patrimoine à La Roche-sur-Yon.

[Sept] Entrée en vigueur provisoire du CETA

Le 21 septembre, le CETA, accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, devrait entrer en vigueur provisoirement.
Cela signifie qu'une grande partie du texte sera applicable dès cette date. Les États membres de l'UE, inquiets de cette mise en œuvre alors que beaucoup de conséquences restent inconnues, ont mené des actions en amont de l'application.

Le 7 septembre, la Belgique a officiellement saisi la Cour de justice de l'Union européenne sur la validité de la procédure d'arbitrage du CETA au regard du droit européen. De son côté, la France a commandé à une commission spéciale un rapport sur le CETA qui a rendu ses conclusions le vendredi 8 septembre.

[Sept] Rappel : 13 septembre, discours sur l'état de l'Union

13 septembre, discours sur l'état de l'Union © ECLe Président de la Commission Jean-Claude Juncker tiendra son discours annuel sur l'état de l'Union européenne ce mercredi 13 septembre. Les députés échangeront ensuite sur les principaux défis auxquels l'Europe est confrontée, notamment le Brexit, la menace terroriste ainsi que l'union économique.

[Sept] Les Français et les fonds européens

Les Français et les fonds européensLa dernière vague de l'Eurobaromètre réalisée en avril 2017 fait état d'une amélioration des sentiments vis-à-vis de l'Union Européenne. 53% des personnes interrogées à cette occasion déclaraient notamment que l'appartenance de la France à l'institution était une bonne chose (+5 par rapport à 2016).

La satisfaction relative à l'égard de l'appartenance à l'Union européenne, en parallèle de l'expression d'un certain nombre de critiques adressées à son fonctionnement et à son action, peut paraître paradoxale. Mais cet état semble lié au manque de visibilité de son action et par conséquent de ses effets, pourtant présumés bénéfiques.

Les fonds européens font partie de cette action peu visible ou méconnue du grand public.
Un sondage Ifop pour Acteurs Publics et EY, publié fin août 2017, s'est focalisé sur la question des fonds européens. Il en ressort une profonde méconnaissance de ces dispositifs d'action européenne et le souhait qu'ils soient consacrés en priorité à l'emploi et à la lutte contre le chômage.

[Sept] Les 7 grands dossiers européens de la rentrée

Les 7 grands dossiers européens de la rentréeLes visites d'Emmanuel Macron en Europe centrale et au Benelux, ainsi que l'accueil d'un mini-sommet sur les migrations à Paris, fin août, ont annoncé la couleur. La rentrée politique sera européenne.
Élections en Allemagne, référendum en Catalogne, reprise des négociations sur le Brexit, révision de la directive sur le détachement des travailleurs... Toute l'Europe balaye les grands sujets des prochaines semaines.

Au sommaire :

  1. Élections législatives en Allemagne ;
  2. Possible référendum d'autodétermination en Catalogne ;
  3. Reprise des négociations sur le Brexit ;
  4. Vote sur la révision de la directive sur le détachement des travailleurs ;
  5. État de droit en Pologne ;
  6. Gestion des migrations ;
  7. Lutte contre le terrorisme.

[Sept] Nouvel élan aux stages de longue durée dans toute l'UE

Nouvel élan aux stages de logue durée dans toute l'UEVoir l'image en grandLa Commission européenne préfinance actuellement 7 projets pilotes qui proposent des apprentissages de longue durée à l'étranger. Ces projets visent à expérimenter des stages d'au moins six mois, afin de promouvoir les apprentissages de plus longue durée à l'étranger.

À l'heure actuelle, déjà, environ 650 000 apprenants et jeunes diplômés de l'enseignement et de la formation professionnels (EFP) peuvent bénéficier d'un financement au titre d'Erasmus+ pour soutenir leurs expériences de mobilité à l'étranger d'une durée comprise entre 2 semaines et 12 mois. Or, moins de 1 % d'entre eux passent plus de 6 mois dans un autre pays, malgré les avantages que présentent les stages de longue durée.

Les projets pilotes lancés cette année permettront donc à 238 apprentis de suivre un stage de 6 à 12 mois dans un autre pays de l'UE, l'objectif étant de recenser les bonnes pratiques et les obstacles en matière d'apprentissages de longue durée à l'étranger. Ces 238 stagiaires s'ajoutent aux 100 apprentis qui participent actuellement à des projets similaires financés par la Commission en 2016...

[Août] Europe : Spécial Enseignants

Espace Enseignants du site de l'UEVoir l'image en grandLa rentrée scolaire arrive ! Trouvez tout le matériel pédagogique dont vous avez besoin sur l'Europe

L'Espace Enseignants du site officiel de l'Union Européenne contient toutes sortes de matériel destiné à différentes tranches d'âge. Si vous souhaitez faire découvrir à vos élèves les actions, les origines et le fonctionnement de l'UE ou si vous souhaitez aborder avec eux les politiques européennes, cet espace sera une véritable mine d'inspiration.

Les outils pédagogiques présentés sont également disponibles au Centre d'Information Europe Direct Vendée, 172 rue Roger-Salengro à La Roche-sur-Yon.

[Août] Réforme de la directive sur les travailleurs détachés

Réforme de la directive sur les travailleurs détachésVoir l'image en grandLa commissaire européenne au travail Marianne Thyssen avait confirmé le 20 juillet 2016 que la directive sur les travailleurs détachés serait bel et bien réformée. Contrairement à ce que revendiquaient plusieurs pays d'Europe de l'Est, l'exécutif européen avait en effet estimé que la révision proposée en mars 2016 n'était pas contraire au principe de subsidiarité.

La directive initiale de 1996, permet à toute entreprise de l'UE d'envoyer temporairement ses salariés dans un autre pays-membre. Ces travailleurs dits détachés bénéficient des conditions de travail du pays d'accueil mais les charges sociales restent celles du pays d'origine. Une situation qualifiée parfois, notamment par le gouvernement français, de "dumping social".

Que prévoit la réforme annoncée et quels pays seraient les plus avantagés ?

[Août] L'UE : leader mondial de l'aide aux victimes de crises

L'UE : leader mondial de l'aide aux victimes de crisesVoir l'image en grandL'UE dispose d'une panoplie d'instruments de financement et de dispositifs d'intervention d'urgence pour venir en aide aux pays touchés par des catastrophes naturelles telles que des incendies de forêts, des inondations et des tremblements de terre ou qui ont besoin d'une aide d'urgence en raison d'autres crises.

Les financements liés à la reconstruction et les mécanismes de protection civile de l'UE sont parmi les plus performants au monde.

[Août] Discours sur l'état de l'Union par le président Juncker

Discours sur l’état de l’Union par le président Juncker © ECChaque année, en septembre, le président de la Commission européenne prononce son discours sur l'état de l'Union devant le Parlement européen. Il y présente le bilan des réalisations de l'année écoulée et les priorités pour l'année à venir. Il expose également la manière dont la Commission s'attaquera aux défis les plus pressants auxquels l'Union européenne est confrontée.

[Août] La génération Erasmus : en faites-vous partie ?

La génération ErasmusVoir l'image en grand Photo : B. Chapiron / MEAEEncore quelques jours (jusqu'à fin août) pour voir l'exposition réalisée par le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères français qui a choisi de présenter l'Europe dans sa dimension humaine. L'exposition présente des portraits de couples de citoyens originaires de différents pays d'Europe. Elle met à l'honneur des scènes de la vie quotidienne de familles binationales, qui témoignent de la richesse que constituent ces unions interculturelles nées du programme Erasmus+.

Exposition dans le métro parisien, station Montparnasse-Bienvenüe (au niveau des tapis roulants).

[Août] L'enseignement secondaire supérieur

L'enseignements secondaire supérieurPriorité de la stratégie Europe 2020, l'éducation est une des préoccupations majeures de l'UE. En 2016, 77% des Européens avaient achevé des études secondaires supérieures. Les chiffres restent néanmoins très disparates d'un pays à l'autre.

En 2016, 77% des personnes âgées de 25 à 64 ans avaient achevé des études supérieures, contre 76,5% en 2016 et 75,9% en 2015. Une personne ayant un diplôme de ce niveau est considérée comme ayant les qualifications minimales pour être dans la vie économique et sociale [Eurostat].

La France est légèrement au-dessus de la moyenne européenne avec 78,1%. Globalement, les pays du centre et du nord de l'UE ont une part plus importante de la population qui a terminé le cycle secondaire supérieur.

[Août] Une politique environnementale efficace...

... qui stimule la croissance durable et l'emploi

Une politique environnementale efficace...Les investissements en matière de protection de la nature apportent des avantages ; une étude finlandaise récente estime que chaque euro d'investissement public dépensé dans des zones protégées rapporte 20 €. Investir dans notre environnement est fondamental pour construire un avenir durable. La Commission européenne vient de publier un ouvrage qui répertorie des exemples de projets qui stimulent la croissance et l'emploi dans les domaines de la gestion des déchets, l'éco-innovation (ex : transformer les anciennes télévisions en carrelage), les eaux usées, l'eau (ex : économies réalisées grâce à une gestion responsable des eaux) et les zones côtières (ex : exploitation de l'énergie marémotrice).

  • Ouvrage en consultation au CIED85, 172 rue Roger-Salengro à La Roche-sur-Yon

[Août] 10 ans après le début de la crise économique

La crise financière mondiale a débuté il y a 10 ans et a entraîné l'Union européenne (UE) dans la pire récession de son histoire longue de six décennies. Cette crise n'a pas commencé en Europe, mais les institutions et les États membres de l'UE ont dû agir avec détermination pour lutter contre ses effets et remédier aux défaillances liées à la mise en place initiale de l'Union économique et monétaire. Ces mesures décisives ont porté leurs fruits : aujourd'hui, l'économie de l'UE est en expansion pour la cinquième année consécutive. Le taux de chômage est à son niveau le plus bas depuis 2008, les banques sont plus solides, les investissements reprennent et les finances publiques se portent mieux. L'évolution récente sur le plan économique est encourageante, mais il reste beaucoup à faire pour surmonter les séquelles des années de crise.

[Août] Le processus de décision européen, comment ça marche ?

La prise de décision au sein de l'Union européenne fait intervenir 4 principales institutions : la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne forment le triangle institutionnel européen. Le Conseil européen, lui, joue un rôle d'impulsion, d'orientation et d'arbitrage.

Unique au monde, le cadre institutionnel de l'Union européenne défini par les traités confère à chacun un rôle et des pouvoirs qui lui sont propres. La prise de décision, dont le processus varie en fonction des domaines, fait généralement intervenir 4 institutions. Le traité sur l'Union européenne (TUE) énumère les 7 institutions de l'UE :

  • Le processus de décision européenVoir l'image en grandle Parlement européen
  • le Conseil européen
  • le Conseil
  • la Commission européenne
  • la Cour de justice de l'Union européenne
  • la Banque centrale européenne
  • la Cour des comptes

[Août] Eurobaromètre : un regain d'optimisme

Un printemps européen ? La dernière enquête Eurobaromètre standard montre un regain d'optimisme

Eurobaromètre : un regain d'optimismeUn an après le référendum au Royaume-Uni, une majorité croissante des Européens sont optimistes quant à l'avenir de l'Union européenne. Ils sont désormais presque majoritaires à se déclarer également optimistes quant à l'état de leur économie nationale.

La confiance dans l'Union européenne s'accroît pour atteindre son niveau le plus élevé depuis 2010 et le soutien en faveur de l'euro n'a jamais été aussi ferme depuis 2004. Par ailleurs, une majorité de personnes interrogées dans 11 pays tiers pour la première fois, ont déclaré qu'elles avaient une image positive de l'UE. Ce sont là quelques-uns des principaux résultats de la dernière enquête Eurobaromètre standard qui sont publiés aujourd'hui, 2 août 2017, avec ceux de l'enquête Eurobaromètre Flash sur "L'avenir de l'Europe - Points de vue extérieurs à l'UE"...

[Août] Les énergies renouvelables dans l'UE

Les énergies renouvelables dans l'UED'ici à 2020, l'Union européenne s'est fixée comme objectif d'atteindre 20 % d'énergies renouvelables dans sa consommation totale d'énergie. Cet objectif, à caractère contraignant pour les Etats membres depuis 2009, a été établi dans le cadre du Paquet sur le climat et l'énergie à l'horizon 2020 signé en 2007.

En 2015, cette part s'élevait ainsi à environ 16,7% pour la consommation finale brute d'énergie de l'Union européenne dans sa globalité. Toutefois, il existe de fortes disparités entre les pays.
Chaque pays de l'Union s'est fixé un objectif contraignant à atteindre, selon sa situation initiale. La France devra ainsi compter 23% de ces énergies dans sa consommation totale d'ici 2020, part qui atteint 15,2% en 2015...

[Juil] 1er juillet 2017 : Présidence estonienne du Conseil de l'UE

Le 1er juillet 2017, l’Estonie a pris la présidence du Conseil de l’UE qu’elle assure jusqu’au 31 décembre 2017. Depuis 2009, les États occupant la présidence tournante du Conseil de l’UE travaillent en étroite coopération par groupe de trois. L’Estonie entame le cycle d’un nouveau "trio".

[Juil] Simone Veil : une grande Dame européenne

Simone Veil devant le drapeau européen, en 1989 (Sipa)

Elle avait vécu le pire et décidé de se battre pour le meilleur. Simone Veil, figure de proue de la politique française, rescapée des camps d’Auschwitz, féministe, humaniste et europhile, s’est éteinte à l’âge de 89 ans ce vendredi 30 juin. Retour sur une existence exceptionnelle, bercée par un besoin d’Europe.

[Juil] Les fonds européens en Pays de la Loire

En ce début d'été, profitez de vos vacances pour visiter les projets soutenus par les fonds de l'Union Européenne en Pays de La Loire. Il y en a plusieurs en Vendée : à découvrir sans attendre !


[Juil] En voyage en Europe, faites APPliquer vos droits !

Bagages perdus, vol retardé, chambre d’hôtel sans vue sur la mer, voiture de location en panne…L'application gratuite "ECC-Net: Travel" vous informe sur vos droits et grâce à un outil de traduction, vous aide à exprimer votre réclamation dans la langue du pays visité.
Un indispensable accessoire de voyage !

[Juil] Accord de libre-échange UE-Japon

L'Union européenne et le Japon sont parvenus le 6/07/2017 à un accord de principe sur les éléments essentiels d'un accord de partenariat économique. Chaque année, les entreprises européennes exportent déjà pour plus de 58 milliards d’euros de marchandises et 28 milliards d’euros de services vers le Japon.

Pour l'UE et ses États membres, l'accord de partenariat économique supprimera la grande majorité des droits payés par les entreprises européennes, qui s'élèvent à 1 milliard € chaque année, il ouvrira le marché japonais aux principales exportations agricoles de l'UE et augmentera les débouchés dans toute une série de domaines.

[Juil] Rapport 2017 sur l'évolution de l'emploi...

... et de la situation sociale en Europe

Avec plus de 234 millions de personnes occupées, le taux d'emploi n'a jamais été aussi fort qu'aujourd'hui dans l'UE et le chômage est à son niveau le plus bas depuis décembre 2008. Toutefois, au-delà du progrès économique et social général, les données montrent qu'une charge particulièrement élevée pèse sur les jeunes générations.

[Juil] Carte européenne d'assurance maladie

S'il est bien une chose qu'on ne vous souhaite pas pendant ces vacances c'est de tomber malade. Mais il vaut mieux être prévoyant, et nombreux sont ceux qui emporte leur carte Vitale avec eux. Mais celle-ci n'est valable qu'en France, que faire lorsque l'on se déplace dans l'UE ? Lire la suite

[Juil] Population de l'UE en hausse : 512 millions d'habitants

Premières estimations de la population - La population de l'UE en hausse à près de 512 millions d'habitants au 1er janvier 2017 - Augmentation liée à l'apport migratoire

Au 1er janvier 2017, la population de l'Union européenne (UE) était estimée à 511,8 millions de résidents, contre 510,3 millions au 1er janvier 2016. Au cours de l'année 2016, autant de naissances que de décès ont été enregistrés dans l'UE (5,1 millions), ce qui signifie que la variation naturelle de la population de l'UE a été neutre. La variation démographique (positive, avec 1,5 million d'habitants supplémentaires) est donc due à l'apport du solde migratoire.

Avec 82,8 millions de résidents (soit 16,2% de la population totale de l'UE au 1er janvier 2017), l'Allemagne est l'État membre de l'UE le plus peuplé, devant la France (67,0 millions, soit 13,1%), le Royaume-Uni (65,8 millions, soit 12,9%), l'Italie (60,6 millions, soit 11,8%), l'Espagne (46,5 millions, soit 9,1%) et la Pologne (38,0 millions, soit 7,4%). S'agissant des autres États membres, neuf d'entre eux ont une part dans la population totale de l'UE comprise entre 4% et 1,5%, et treize autres une part inférieure à 1,5%.

Voir les statistiques par pays

[Juin] Transport en Europe : 2,7 milliards d'euros pour 152 projets

Transport en Europe : 2,7 milliards d'euros pour 152 projetsVoir l'image en grandLa Commission européenne propose 2,7 milliards d'euros pour moderniser les transports en Europe, stimuler la croissance et créer de l'emploi.

Les 152 projets sélectionnés contribueront à la modernisation des lignes ferroviaires, à la suppression des goulets d'étranglement et à l'amélioration des connexions transfrontalières, ainsi qu'à l'installation de points d'approvisionnement en carburant de substitution et à la mise en œuvre de solutions innovantes pour la gestion du trafic. Cet investissement est réalisé au titre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe, par lequel l'UE finance les réseaux d'infrastructures, et il mobilisera 4,7 milliards d'euros sous la forme d'un cofinancement public et privé.

[Juin] Plan Juncker : où en sommes-nous ?

Plan Juncker : où en sommes-nous ?Voir l'image en grandEn France, 27,6 milliards d'euros d'investissements ont déjà été mobilisés grâce au Plan Juncker.

À la mi-juin 2017, les activités approuvées en France dans le cadre du plan d'investissements pour l'Europe, ou Plan Juncker, représentent un investissement total de presque 27,6 milliards d'euros, grâce à un financement direct du Fonds européens pour les investissements stratégiques (FEIS), le cœur du plan Juncker, de 5,4 milliards d'euros.

[Juin] Suppression des frais d'itinérance dans l'UE : c'est fait !

Suppression des frais d'itinérance dans l'UE : c'est fait !Voir l'image en grandDepuis le 15 juin 2017, les frais d'itinérance n'existent plus dans l'Union européenne. M. Antonio Tajani, président du Parlement européen, M. Joseph Muscat, Premier ministre de Malte, s'exprimant au nom de la présidence maltaise du Conseil de l'Union européenne, et M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, ont publié la déclaration suivante :
« L'Union européenne ayant vocation à rapprocher les gens et à leur faciliter la vie, la suppression des frais d'itinérance fournit un bon exemple de réussite européenne. Désormais, les Européens qui voyagent dans l'UE pourront passer des appels, envoyer des SMS et surfer sur le web depuis leur appareil mobile pour le même prix que dans leur pays d'origine. La disparition des frais d'itinérance compte parmi les réussites les plus éclatantes et les plus concrètes à mettre au crédit de l'UE... »

  • Lire la suite

[Juin] La Commission européenne revisite la définition européenne de la PME

Enterprise Europe NetworkVoir l'image en grandLa mobilisation du CEEP et de la FedEpl a porté ses fruits : la Commission européenne (CE) a publié le 8 juin une feuille de route en vue de la révision de la définition de la PME. Une consultation publique est envisagée au cours du premier trimestre 2018.

Initiée en 2016, la mobilisation sans faille de la Fédération des entreprises publiques locales (FedEpl) et de ses partenaires européens réunis au sein du Centre européen des entreprises fournissant des services publics (CEEP), a contribué à faire bouger la CE de manière décisive sur le dossier de la PME européenne.

Annoncée pour début 2018, une consultation publique, ouverte à l'ensemble des acteurs concernés, est donc programmée sur la base des arguments recueillis par la CE au cours des derniers mois. La démarche de la CE plaide clairement en faveur d'une révision de l'actuelle définition européenne de la PME, fondée sur une recommandation de 2003 jugée aujourd'hui obsolète.

[Juin] Les réfugiés reconnus devraient obtenir...

... un permis de séjour renouvelable de 5 ans

Voir l'image en grand

Les permis de résidence pour tous les bénéficiaires de la protection internationale dans l'UE devraient être valides pendant cinq ans et renouvelables pour des périodes de cinq ans :

  • Harmoniser les normes pour la reconnaissance des réfugiés ;
  • Un permis de séjour de 5 ans pour les réfugiés comme pour les protégés subsidiaires ;
  • Les députés s'opposent à l'examen obligatoire du statut de réfugié en cas de changement dans le pays d'origine ;
  • La protection peut être retirée si le bénéficiaire est impliqué dans de graves crimes.

Mineurs non accompagnés
Les députés ont inclus des dispositions pour garantir que les enfants non accompagnés reçoivent une protection adéquate, semblable à celle dont bénéficie tout autre enfant dans le même pays. Ils devraient bénéficier d'un gardien nommé, si possible le même depuis leur arrivée dans l'UE, et être placés avec des proches, des familles d'accueil ou des centres spécialisés ouverts.

[Juin] Plus d’investissements d’avenir...

... pour les économies de l’UE les plus démunies

Plus d'investissements d'avenir...

Dans leur évaluation de l'application du FEIS (Fonds européen pour les investissements stratégiques), les députés du Parlement européen souhaitent plus d'équilibre géographique, un soutien aux petites entreprises et des investissements innovants plus risqués.

Les députés s'inquiètent du fait que l'UE-15, où les retards en matière d'investissement étaient déjà en-dessous de la moyenne européenne, ait bénéficié de 91% du financement du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS). Ils ont également constaté la répartition sectorielle inégale, les projets liés à l'énergie représentant 46% du financement total, alors que l'infrastructure sociale, la santé et l'éducation sont sous-représentées avec seulement 4% des fonds. Ils appellent donc à des plafonds de 30% pour chaque secteur d'activité.

L'objectif du FEIS est de garantir l'additionnalité, ce qui signifie contribuer à remédier aux défaillances du marché et à soutenir des projets qui ne pourraient pas voir le jour sans le soutien du FEIS. Les députés souhaitent que ce concept d'additionnalité soit clairement défini, afin de s'assurer que les projets soutenus sont pionniers et innovants, et donc plus risqués que ceux généralement soutenus par la Banque européenne d'investissement.

Le plan d'investissement de l'UE et le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) devraient :

  • travailler davantage au service des régions de l'UE les plus faibles ;
  • se concentrer sur des investissements innovants plus risqués ;
  • se concentrer sur les investissements que ne seraient pas soutenus par ailleurs.

[Juin] Données personnelles : ce qui va changer en 2018

Données personnelles : ce qui va changer en 2018Dans moins d'un an, la réforme de la protection des données personnelles s'appliquera partout en Europe. Avec quel impact sur notre quotidien ? Les réponses de Carole Ulmer, Directrice des études pour le think tank Confrontations Europe, aux questions suivantes :

  • Les données personnelles seront bientôt mieux protégées en Europe : quelles sont les principales innovations de cette réforme ?
  • Quel impact la réforme aura-t-elle sur le quotidien des citoyens européens ?
  • En quoi la protection encore en vigueur est-elle insuffisante ?
  • La CNIL a appelé entreprises et pouvoirs publics à anticiper dès aujourd'hui cette réforme : l'application du nouveau règlement pose-t-elle des difficultés ?
  • Où la France se situe-t-elle dans le processus de cette réforme ?
  • D'autres projets européens visant à renforcer la protection des données sont-ils en cours ?

[Juin] 13 juin : 30 ans d'Erasmus au Parlement européen de Strasbourg

Erasmus est l'un des programme phare de l'Union européenne car il figure parmi ceux qui concrétisent au mieux l'Europe des citoyens en favorisant la mobilité des étudiants leur permettant "de s'ouvrir sur l'Europe grâce à des périodes d'études dans différentes universités dans les États membres et au-delà, pour préparer la jeunesse à un marché du travail à dimension européenne grâce à l'acquisition de connaissances formelles et informelles (connaissances des langues, des cultures, des pensées, des modes de vies...)".

30 ans d'Erasmus au Parlement européen de StrasbourgVoir l'image en grandMais comment est né ce programme qui est devenu aujourd'hui le plus plébiscité des citoyens européens ? Jacques Delors, président de la Commission européenne à l'époque, nous relate sa mise en place.

Depuis 2014, ce programme a été intégré dans un programme plus large sous la dénomination "Erasmus+" qui inclut l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport.

[Juin] Une Europe qui défend

La Commission lance le débat sur l'évolution vers une union de la sécurité et de la défense

Une Europe qui défendVoir l'image en grandLa Commission a ouvert, le 7 juin 2017, un débat public sur l'orientation future de la défense dans une Union à 27.

Dans le prolongement de son Livre blanc sur l'avenir de l'Europe, la Commission expose, dans le document de réflexion publié aujourd'hui, différents scénarios visant à faire face aux menaces croissantes auxquelles l'Europe est confrontée en matière de sécurité et de défense, ainsi qu'à renforcer les capacités de défense de l'Europe à l'horizon 2025.

Ce débat constituera une contribution importante à la prise de décision quant à la manière dont l'Union va renforcer la protection et la sécurité des citoyens européens, l'une des priorités phares de la Commission Juncker. Le document de réflexion est assorti de propositions concrètes, présentées aujourd'hui également, concernant la mise sur pied d'un Fonds européen de la défense, destiné à améliorer l'efficience des dépenses consacrées par les États membres aux capacités de défense conjointes.

[Juin] Plan Climat : réaction de l'UE face aux déclarations de D. Trump

Antonio Tajani, Président du Parlement : « nous continuerons à faire vivre l'accord de Paris »
Le Parlement européen planche actuellement sur trois mesures législatives liées à la mise en œuvre de l'accord de Paris : la réforme du marché du carbone de l'après-2020 (rapporteur Julie Girling), le règlement sur la répartition de l'effort pour les objectifs 2030 (rapporteur Gerben-Jan Gerbrandy), et le règlement relatif à la prise en compte des émissions et des absorptions de gaz à effet de serre résultant de l'utilisation des sols, du changement d'affectation des sols et de la foresterie (rapporteur Norbert Lins).

Carte Accord de ParisVoir l'image en grand Conception : AlvarezLe Président du Parlement européen a réagi jeudi à la décision du Président américain Donald Trump de retirer les États-Unis de l'accord de Paris sur le changement climatique.
« Pacta sunt servanda. L'accord de Paris doit être respecté. C'est une question de confiance et de leadership » a déclaré le Président du Parlement Antonio Tajani (EPP, IT). « L'accord tient toujours, et nous allons le faire vivre avec ou sans l'administration américaine » a-t-il déclaré.
« Ceux qui choisissent de rester à l'écart vont manquer une chance historique pour les citoyens, la planète et l'économie. L'UE va rester à l'avant garde de l'action contre le changement climatique et sera un pôle d'attraction global pour l'investissement, l'innovation et la technologie, au bénéfice de l'emploi et de la compétitivité » a-t-il ajouté.
La présidente de la commission de l'environnement du Parlement, Adina-Ioana Vălean, a également réagi à cette annonce.

[Juin] Partenariat UE-Chine

Partenariat UE-ChineVoir l'image en grand

Lors du 19e Sommet entre l'Union européenne et la République populaire de Chine qui s'est tenu les 1er et 2 juin 2017 à Bruxelles, un certain nombre de changements importants ont été apportés à la relation bilatérale entre les deux parties et un nouvel élan a été donné à leur partenariat, qui a un impact à l'échelle mondiale.

De nombreuses décisions ont été prises dans les domaines suivants :

[Juin] Les ODD, c'est quoi concrètement ?

Les 17 Objectifs mondiaux de Développement Durable

Localiser les Objectifs mondiaux de l'ONU ? Oui, mais comment ?
L'urgence de nombreux défis mondiaux met de plus en plus de pression sur les gouvernements locaux. À ce titre, les maires et les décideurs locaux sont de plus en plus confrontés aux conséquences de ce qui se passe en dehors de leurs frontières.
Une façon de remédier à cette situation est de s'associer au niveau mondial pour avoir un impact direct au plan local. C'est pourquoi les 17 objectifs mondiaux adoptés par l'ONU et ses 193 membres constituent un formidable cadre d'action collective pour notamment protéger la planète, encourager les énergies alternatives et promouvoir l'égalité entre les sexes. Mais la question qui se pose est : comment localiser ces objectifs ?

Cette question a été au centre des nombreuses discussions qui ont eu lieu lors de l'événement "Objectifs mondiaux de l'ONU, déclencher une vague d'action en Europe et au-delà", le 29 mai 2017, à Bruxelles. Il était coorganisé par le Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE) et PLATFORMA.

[Juin] Livre blanc sur l'avenir de l'Europe

La Commission formule des pistes possibles pour l'approfondissement de l'Union économique et monétaire de l'Europe
Livre blanc sur l'avenir de l'EuropeÀ la suite de son Livre blanc sur l'avenir de l'Europe, présenté le 1er mars dernier, la Commission formule à présent des pistes possibles pour approfondir l'Union économique et monétaire de l'Europe.
Le document de réflexion présenté aujourd'hui, qui s'appuie sur le rapport des cinq présidents de juin 2015, vise à relancer le débat sur l'Union économique et monétaire et à faire émerger une vision commune de sa conception future. Tenant dûment compte des débats en cours dans les États membres et de l'avis des autres institutions de l'UE, ce document décrit des mesures concrètes qui pourraient être prises avant les élections européennes de 2019, ainsi qu'une série d'options pour les années suivantes, une fois l'architecture de l'Union économique et monétaire parachevée.
Pour avancer, il conviendrait de prendre des mesures dans trois domaines clés :

  1. achever une véritable union financière ;
  2. parvenir à une Union économique et budgétaire plus intégrée ;
  3. consolider la responsabilité démocratique et renforcer les institutions de la zone euro.

[Mai] Budget de l'UE pour 2018 : les chiffres

La Commission propose un budget axé sur l'emploi, les investissements, la migration et la sécurité
La Commission a présenté son projet de budget pour 2018, qui s'établit à 161 milliards d'euros en engagements, en vue de favoriser la création d'un nombre plus important d'emplois, en particulier pour les jeunes, et de stimuler la croissance et les investissements stratégiques.

Budget 2018 de l'UE : les chiffresS'appuyant sur les mesures déjà prises au cours des années précédentes, le budget de l'UE pour l'année prochaine continuera de relever efficacement le défi que représentent les migrations, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'UE. L'amélioration des procédures d'information permettra de mettre davantage l'accent sur les résultats concrets qui seront obtenus grâce au financement de l'UE.

Le budget proposé s'inscrit dans les limites fixées par le Parlement européen et les États membres dans le cadre financier pluriannuel, en partant toutefois de l'hypothèse que la révision à mi-parcours déjà convenue de ce cadre sera formellement adoptée par le Conseil peu de temps après les élections qui se tiendront le 8 juin au Royaume-Uni. Dans le cas contraire, certaines des dépenses supplémentaires proposées, comme les 700 millions d'euros restants en faveur de l'initiative pour l'emploi des jeunes au cours de la période 2018-2020, seraient menacées, et il sera probablement nécessaire que la Commission utilise le budget de la rubrique "Agriculture" pour allouer des fonds supplémentaires à la sécurité et à la migration.

Ce projet de budget va maintenant être débattu conjointement par le Parlement européen et les États membres de l'UE.

[Mai] Emmanuel Macron et l'UE : "Nous avons besoin d’une Europe qui protège"

Le Président de la République, M. Emmanuel Macron, a rencontré M. Jean-Claude Juncker, le Président de la Commission européenne, lors de son déplacement à Bruxelles le 25 mai 2017.


Conférence de presse avec M. Jean-Claude JUNKER... par elysee

[Mai] L'Europe et le monde en camping-car et en famille

Une famille de La Roche-sur-Yon a pris la route en février dernier pour poursuivre un tour du monde débuté en 2008 pendant 21 mois. Après un retour sur leurs terres yonnaises, l'appel de la découverte a été trop forte et cette fois-ci c'est pour une durée de 5 ans que Miguel, Elodie, Pablo et Lola vont aller au contact des populations et des paysages inconnus. Une belle école de la citoyenneté européenne et mondiale que Miguel et Élodie offrent à leurs 2 enfants âgés de 6 et 11 ans.

L'Europe et le monde en camping-car et en familleVoir l'image en grand Les Plem'mobiles à CáceresEn Espagne, ils se sont arrêtés à Cáceres, la ville jumelle de La Roche-sur-Yon où ils ont été reçus très sympathiquement par Mme Le Maire, Elena Nevado. Ils vous proposent de vous plonger dans l'atmosphère de cette contrée jumelle grâce à leur blog alimenté de nombreux récits et photos. À consulter sans attendre !

Merci à Miguel et sa famille pour ce partage tout au long de leur périple et le récit de leur passage dans les villes partenaires européennes de La Roche-sur-Yon.

[Mai] Médias audiovisuels: des règles claires pour protéger les enfants

Médias audiovisuelsLe Parlement a donné un mandat à la commission de la culture ce jeudi pour négocier avec le Conseil sur la nouvelle directive pour les médias audiovisuels, qui couvrira également les plateformes en ligne.

  • La nouvelle directive inclut les plateformes en ligne
  • Objectif : protéger les enfants contre les contenus violents
  • Quota de 30% sur les productions européennes

Le mandat consiste en un ensemble d'amendements déjà adoptés en commission parlementaire, qui renforcent la protection des mineurs contre les contenus violents ou haineux, tout en proposant de nouvelles règles en matière de publicité, ainsi qu'un quota de 30% de productions européennes sur les plateformes de vidéo à la demande.

[Mai] Réfugiés mineurs demandeurs d'asile en UE

Réfugiés mineurs demandeurs d'asile en UEVoir l'image en grand63 300 mineurs non accompagnés parmi les demandeurs d'asile dans l'UE en 2016 - Plus de la moitié sont soit Afghans soit Syriens

En 2016, 63 300 demandeurs d'asile sollicitant une protection internationale dans les États-membres de l'Union européenne (UE) étaient considérés comme étant des mineurs non accompagnés, un nombre en baisse d'environ un tiers par rapport à 2015 (avec quelque 96 500 mineurs non accompagnés enregistrés) mais toujours près de cinq fois supérieur à la moyenne annuelle relevée sur la période 2008-2013 (environ 12 000 par an).
En 2016, une forte majorité de ces mineurs non accompagnés étaient des garçons (89%) et plus des deux-tiers étaient âgés de 16 à 17 ans (68%, soit quelque 43 300 personnes), tandis que ceux âgés de 14 à 15 ans représentaient 21% des mineurs non accompagnés (environ 13 500 personnes) et ceux de moins de 14 ans 10% (près de 6 300 personnes). Plus d'un tiers (38%) des demandeurs d'asile considérés comme mineurs non accompagnés dans l'UE en 2016 étaient Afghans et environ un cinquième (19%) Syriens.

[Mai] Libre-échange : l'Europe souhaite "penser la mondialisation"

L'Europe souhaite "penser la mondialisation"La Commission européenne a présenté, mercredi 10 mai, un document de réflexion sur la maîtrise de la mondialisation. Une annonce qui traduit un changement de doctrine "encore impensable" il y a quelques années. Le même jour, les États se sont accordés sur des instruments pour lutter contre le dumping.

[Mai] 9 mai : Journée de l'Europe

9 mai : Journée de l'Europe Robert Schuman lit sa déclaration dans le Salon de l'HorlogeLe 9 mai est la journée qui, dans les 28 pays membres de l'Union européenne, célèbre l'Europe.

Pourquoi le 9 mai ? Le 9 mai 1950, Robert Schuman, ministre des Affaires étrangères français, faisait une déclaration historique dans le salon de l'Horloge du Quai d'Orsay : il appelait à la mise en commun sous une autorité internationale des productions française et allemande de charbon et d'acier. Cette déclaration est considérée comme l'un des actes fondateurs de l'Union européenne.

[Mai] Pulse of Europe

Pulse of Europe est un mouvement européen de citoyens, sans aucun lien avec un quelconque parti politique, dont le seul but est de manifester et promouvoir le projet d'une Union Européenne forte et qui fonctionne.

Pulse of Europe

[Mai] Où en sommes-nous avec l'UE ?

Où en sommes-nous avec l'UE ?À l'occasion de la 7e édition de la conférence sur l'état de l'Union, organisée par l'Institut universitaire européen de Florence, le Président Juncker a prononcé le discours d'ouverture dans le quel il aborde les acquis de l'Union européenne.

« Ce qui me rend triste à chaque fois que l'on parle de l'Europe », a dit le Président, « est qu'on ne parle jamais des succès de l'Europe... alors que les succès de l'Europe sont impressionnants et nombreux... L'Europe a su réconcilier son histoire et sa géographie en s'élargissant. Ce n'était pas une erreur mais un devoir. » Nonobstant les faiblesses actuelles de l'Union Européen, le Président Juncker a dit que « l'heure n'est pas aux petits ensembles ; l'heure est à la grande construction ».

[Mai] Économie collaborative

La commission du marché intérieur demande une stratégie européenne

Économie collaborativeVoir l'image en grandL'UE devrait avoir pour objectif de récolter les bénéfices de l'économie "collaborative" tout en garantissant le respect d'une concurrence équitable, des droits du travail et des obligations fiscales.
Dans une résolution non contraignante adoptée mercredi, les députés ont souligné la nécessité de résoudre les "zones grises" sur le plan réglementaire, qui provoquent des différences significatives entre États membres en raison des réglementations et jurisprudences nationales et locales. Ces nouveaux modèles d'entreprises vont des services de fourniture d'hébergement (par exemple Airbnb) aux trajets en voiture (comme Uber), en passant par les services domestiques.

Parmi les recommandations des députés figurent notamment les points suivants :
- Fournisseurs particuliers vs professionnels
- Droits des consommateurs
- Responsabilité
- Droits des travailleurs
- Fiscalité

[Mai] Une énergie propre pour tous les Européens

Le CESE accueille favorablement le train de mesures

Une énergie propre pour tous les EuropéensLe Conseil économique social et environnemental (CESE) accueille favorablement le train de mesures sur l'"énergie propre", qui vise à accélérer, modifier et consolider la transition de l'économie de l'UE vers une énergie propre tout en continuant de poursuivre les objectifs majeurs que sont la croissance économique et la création d'emplois.
La série de mesures proposées comprend notamment des propositions importantes dans les domaines des énergies renouvelables et de l'organisation et la réglementation du marché de l'électricité, de l'efficacité énergétique et de la performance énergétique des bâtiments, des innovations énergétiques, des transports, et de la gouvernance. Le Comité est favorable à nombre de ces initiatives.
Toutefois, en s'appuyant sur neuf autres avis consacrés aux différentes propositions du train de mesures sur l'"énergie propre", l'avis à l'examen recense également plusieurs défis dont il importe que la société civile et les colégislateurs aient conscience...

[Mai] Présidentielle : les 10 (vrais) chiffres qui circulent sur l'UE

Souvent citée par les différents candidats à l'élection présidentielle française, l'Europe occupe une place particulière dans le débat. Chômage, demandeurs d'asile, travailleurs détachés, voici une sélection des principaux chiffres qui circulent sur l'Union européenne.

  • les 10 (vrais) chiffres qui circulent sur l'UE9,5% - C'est le taux de chômage dans les pays de la zone euro (mars2017). Il s'agit du taux le plus faible enregistré depuis avril 2009. Les taux les plus bas se situent en République tchèque (3,2%) et en Allemagne (3,9%). A l'inverse, c'est en Grèce (23,5%) et en Espagne (18,2%) que le chômage est le plus élevé.
  • 19,01 milliards - C'est le montant en euros de la contribution nette de la France au budget européen pour l'année 2015. Un montant qui représente 13% de l'ensemble des contributions nationales. La France est le second contributeur au budget de l'UE derrière l'Allemagne (24,3 milliards d'euros en 2015).
  • 14,5 milliards - C'est le montant en euros de ce que la France a touché en 2015 de l'Union européenne, soit 11% des dépenses européennes. La France est le premier bénéficiaire des dépenses relatives à la Politique agricole commune : près de deux tiers des dépenses européennes en France (9 milliards d'euros) y sont consacrées en 2015.
  • 1% - C'est la part des travailleurs détachés au sein de la population active en France. Selon le ministère de l'Economie, ils étaient 229 000 en 2014. Dans l'UE, la France est le deuxième pays d'accueil de travailleurs détachés, après l'Allemagne. La France fait aussi partie des trois pays qui détachent le plus de travailleurs derrière la Pologne et l'Allemagne.
  • 1,2 million - C'est le nombre de demandeurs d'asile en 2016. Il s'agit des personnes qui ont déposé une demande de protection internationale pour la première fois dans l'un des 28 Etats membres. 6 sur 10 l'ont fait en Allemagne. Ce chiffre représente une légère baisse par rapport au record atteint en 2015 (1 257 000 demandes), mais reste deux fois plus important que celui de 2014. La Syrie est, depuis 2013, le principal pays d'origine des primo-demandeurs d'asile en Europe, avec 28% des demandes.
  • 710 400 - C'est le nombre de demandeurs d'asile qui ont obtenu le statut de réfugié dans l'un des Etats membres de l'Union européenne en 2016, contre 330 000 en 2015. Avec 445 000 demandes approuvées, l'Allemagne est le pays qui octroie le plus ce statut. La Suède en a accordé un peu moins de 70 000, l'Italie et la France 35 000.
  • 6 - C'est le nombre de pays membres de l'espace Schengen qui ont rétabli un contrôle à leurs frontières nationales. Soit pour des raisons migratoires (Allemagne, Autriche, Danemark, Norvège et Suède), soit en raison de la "menace terroriste permanente" (France). La Commission européenne recommande que ces dérogations soient levées d'ici six mois pour ce premier groupe de pays.
  • 70% - C'est la part d'Européens favorables à l'euro, selon le dernier Eurobaromètre publié en novembre 2016. Le taux de satisfaction d'appartenir à l'Union économique et monétaire culmine à 87% au Luxembourg et dépasse les 70% dans 13 Etats membres de la zone euro sur 19. L'Italie, actuellement en proie à d'importantes difficultés économiques, est le pays où ce taux de satisfaction est le plus faible (53%). Celui de la France se situe à 68%.
  • 1,5% - C'est en pourcentage du PIB le montant du déficit public dans la zone euro (2,1% en 2015). Après avoir fortement augmenté en Europe à la suite de la crise économique et financière de 2008, le déficit public tend aujourd'hui à diminuer. Quatre Etats membres affichent un déficit supérieur ou égal à 3%, le seuil prévu par le Pacte de stabilité et de croissance : l'Espagne (4,5%), la France (3,4%) ainsi que la Roumanie et le Royaume-Uni (3,0% chacun).
  • 89,5% - C'est en pourcentage du PIB le poids de la dette publique dans la zone euro. Situé à 90,3% à la fin de l'année 2015, il s'est allégé à la fin de l'année 2016...

Source : "Toute l'Europe"

[Mai] Les Français et l'Union européenne en 2017

Les Français et l'Union européenne en 2017Le Parlement européen a réalisé une enquête sur l'état d'esprit des Européens à l'égard de l'Union et les résultats sont, pour la première fois depuis le début de la crise en 2007, très encourageants. Ils démontrent que les citoyens européens attendent de l'UE qu'elle réponde d'une même voix à leurs très vives craintes face aux récents bouleversements internationaux qui ont rendu le monde plus incertain et dangereux.

Pour les Français, 53% des personnes interrogées considèrent que l'appartenance de la France à l'Union européenne est une bonne chose, contre 14% qui pensent le contraire. Pour les Français, c'est la lutte contre le chômage qui arrive en priorité pour l'Union européenne (84%), suivie de la protection de l'environnement (83%), de la lutte contre le terrorisme (82%) et de la lutte contre la fraude fiscale (79%).

[Avr] La Commission présente le socle européen des droits sociaux

La Commission présente le socle européen des droits sociauxVoir l'image en grandCe socle contient 20 principes et droits essentiels devant contribuer au bon fonctionnement et à l'équité des marchés du travail et des systèmes de protection sociale. Il a été conçu pour indiquer la direction à suivre pour renouer avec la convergence vers le haut et offrir de meilleures conditions de vie et de travail en Europe. Il vise avant tout la zone euro, mais il s'applique à tous les États membres qui souhaitent participer.

Le socle européen des droits sociaux a été élaboré par la Commission, sous la direction du vice-président Dombrovskis et la commissaire Thyssen, en étroite concertation avec les parties prenantes à tous les niveaux. Il réaffirme des droits qui existent déjà dans l'acquis juridique international et celui de l'UE; il les complète en tenant compte de nouvelles réalités. Ces droits et principes qui forment le socle européen des droits sociaux se déclinent autour de trois thèmes: égalité des chances et accès au marché du travail, conditions de travail équitables et protection et inclusion sociales. Ils se concentrent sur la manière de répondre à l'évolution du monde du travail et de la société au sens large afin de réaliser la promesse inscrite dans les traités d'une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social...

[Avr] Gratuité de l'itinérance à partir de juin 2017: l'UE est prête

Gratuité de l'itinérance à partir de juin 2017À partir du 15 juin 2017, les utilisateurs de téléphones portables en déplacement dans d'autres pays de l'UE pourront appeler, envoyer des messages ou naviguer sur internet sans frais supplémentaires. La dernière condition à la suppression des frais d'itinérance a été remplie aujourd'hui avec l'adoption par le Conseil de l'acte juridique fixant une limite aux montants que les opérateurs peuvent se facturer entre eux pour autoriser l'itinérance en Europe.

"L'itinérance aux tarifs nationaux" a pour objectif de rendre les communications plus aisées lors de déplacements dans l'UE. Elle ne vise pas à permettre une itinérance permanente par un consommateur qui souscrirait un abonnement dans le pays où c'est le moins cher, et l'utiliserait en itinérance dans son pays de résidence.
Des règles spécifiques s'appliquent aux plans tarifaires qui ne prévoient aucune limite de données, ainsi qu'aux cartes pré-payées...

[Avr] Projet européen des 2 candidats de la Présidentielle

C'est un match entre deux projets radicalement opposés sur l'Europe qui attend les Français, le 7 mai 2017, à l'occasion du second tour de l'élection présidentielle. D'un côté Marine Le Pen, qui fait campagne sur une sortie de l'Union européenne et de l'euro. Et de l'autre Emmanuel Macon, qui s'est positionné comme le plus européen des 11 prétendants à l'Élysée. Plutôt soulagée après les résultats du premier tour, Bruxelles retient toujours son souffle.

[Avr] Le rôle des présidents français dans la construction européenne

Le rôle des présidents français dans la construction de l'UEVoir l'image en grandDu Général de Gaulle à François Hollande, en passant par Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, les présidents de la République française sont incontournables dans la construction européenne.

En cette période d'élection présidentielle 2017, "Toute l'Europe" regarde en arrière et retrace les 70 dernières années du projet européen sous le prisme du rôle joué par les chefs d'État français.

[Avr] Coûts de la main d'œuvre en UE

Les coûts horaires de la main-d'œuvre compris en 2016 entre 4,4 € et 42,0 € selon les États membres

Coûts de la main-d’oeuvre dans l’UEVoir l'image en grand

En 2016, les coûts horaires de la main-d'œuvre dans l'ensemble de l'économie (hors agriculture et administration publique) ont été estimés en moyenne à 25,4 € dans l'Union européenne (UE) et à 29,8€ dans la zone euro.
Toutefois, ces moyennes masquent des écarts importants entre États membres de l'UE, les coûts horaires de la main-d'œuvre les plus faibles ayant été enregistrés en Bulgarie (4,4 €), en Roumanie (5,5 €), en Lituanie (7,3 €), en Lettonie (7,5 €), en Hongrie (8,3 €) ainsi qu'en Pologne (8,6 €), et les plus élevés au Danemark (42,0 €), en Belgique (39,2 €), en Suède (38,0 €), au Luxembourg (36,6 €) et en France (35,6 €).

[Avr] Des propositions pour réduire le gaspillage alimentaire

Des propositions pour réduire le gaspillage alimentaireVoir l'image en grandLes députés de la commission de l'environnement ont proposé des mesures susceptibles de réduire de moitié, d'ici à 2030, les 88 millions de tonnes de denrées alimentaires gaspillées chaque année.
Ils ont exhorté la Commission à lever les restrictions actuelles sur les dons alimentaires et ont rappelé la nécessité de trouver une solution à la confusion créée dans l'esprit de nombreux consommateurs par les mentions ''à consommer de préférence avant le'' et ''à consommer jusqu'au''.

Les députés appellent les États membres à réduire le gaspillage alimentaire de 30% d'ici à 2025 et de 50% d'ici à 2030, comme l'indique l'objectif du Parlement inscrit dans sa législation sur les déchets votée en mars.

Les autorités nationales et les parties prenantes doivent sensibiliser les consommateurs pour que ceux-ci comprennent les mentions ''à consommer de préférence avant le'' et ''à consommer jusqu'au'' ainsi que le caractère consommable des denrées alimentaires après la date de durabilité minimale, ont déclaré les députés. La Commission devra également évaluer les bénéfices potentiels du retrait de certaines dates sur les produits qui ne présentent aucun risque pour la santé et l'environnement.

[Avr] La France et le budget européen

La France et le budget européenVoir l'image en grandEn 2015, la contribution française au budget européen est de 19,01 milliards d'euros. Un montant qui représente 13% de l'ensemble des contributions nationales. La France est le second contributeur au budget de l'UE derrière l'Allemagne (24,3 milliards d'euros en 2015).
Comme pour les autres États membres, la contribution française provient de plusieurs lignes budgétaires :

  • une ressource calculée en fonction du revenu national brut (RNB) : 14,7 milliards d'euros
  • une ressource calculée en fonction de la TVA perçue par la France : 2,8 milliards d'euros
  • une ressource "traditionnelle", correspondant aux droits de douane, aux droits agricoles et aux cotisations "sucre" et "isoglucose" : 1,6 milliard d'euros. La France a perçu 2,08 milliards d'euros en droits de douane et en prélèvements agricoles pour le compte de l'UE, dont elle peut retenir 25 % au titre des frais administratifs
  • le financement du rabais britannique : 1,5 milliard d'euros
  • le financement d'autres réductions en faveur des Pays-Bas, de la Suède, du Danemark, de l'Irlande et du Royaume-Uni : 8 millions d'euros

Les dépenses européennes en France
L'Europe coûte cher à la France ! Vraiment ?Voir l'image en grandLa France a touché 14,5 milliards d'euros de l'Union européenne en 2015, soit 11% des dépenses européennes. La France est le premier bénéficiaire des dépenses relatives à la Politique agricole commune : près de deux tiers des dépenses européennes en France (9 milliards d'euros) y sont consacrées en 2015.
Les autres fonds à destination de la France sont consacrés en majorité à des actions de cohésion économique et sociale, afin d'aider les régions à se développer ou à innover, ainsi qu'à des programmes de recherche et de développement.

Dans l'ensemble, les États membres touchent 94 % des dépenses européennes. Le reste (6%) est consacré aux dépenses de fonctionnement, essentiellement les frais administratifs de la Commission européenne, du Parlement européen et du Conseil de l'UE.

[Avr] Priorités de l’Union européenne pour 2017 : ce qui a déjà été réalisé

Priorités de l'Union européenne pour 2017Pour mieux répondre aux préoccupations de ses citoyens et faire face aux défis économiques, sociaux et environnementaux, l'Union européenne a identifié six priorités législatives pour l'année 2017. Le Parlement, la Commission et le Conseil se sont ainsi engagés à réaliser des avancées significatives dans des domaines tels que l'emploi, la sécurité ou l'immigration. Quatre mois plus tard, retour sur les grandes mesures déjà adoptées par les députés.

Le Parlement, la Commission ainsi que le Conseil ont signé en décembre 2016 une déclaration commune visant à accélérer un ensemble de propositions législatives prioritaires.

Six domaines clés ont été identifiés : l'emploi et la croissance, la dimension sociale de l'Union européenne, la sécurité, la politique migratoire, le marché unique numérique ainsi que l'énergie et le changement climatique. Consultez nos articles sur chacune de ces priorités pour en savoir plus sur les mesures à l'agenda.

[Avr] 700 millions d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes

L'Europe s'engage pour l'emploi des jeunesVoir l'image en grandSuspendu faute de financement en 2016, le programme européen de lutte contre le chômage des jeunes est relancé pour l'année 2017 avec un budget de 700 millions d'euros. Explication de l'eurodéputée Isabelle Thomas (S&D).

La garantie jeunesse, le programme de l'UE pour lutter contre le chômage des jeunes, doit permettre à chaque Européen de moins de 25 ans de trouver un stage, une formation ou un emploi.

Avec un budget de 700 millions d'euros pour l'année 2017, il doit répondre à un phénomène de masse : environ 25% des jeunes européens sont au chômage.

Si on voulait vraiment que chaque jeune européen ait un stage, une formation ou un emploi « la somme devrait être plus importante », reconnait la députée socialiste française. Mais avec le budget très réduit de l'UE « il faut être cohérent, et commencer par donner des moyens, car sinon on fait de belles annonces [...] mais on n'a pas les moyens pour agir ».

[Avr] 60 ans, 60 belles histoires

60 ans, 60 belles histoiresÀ l'occasion des 60 ans des traités de Rome, le Bureau d'information en France du Parlement européen a compilé 60 "belles histoires" qui illustrent quelques-unes des réalisations concrètes de l'UE en France. Améliorer l'eau que nous buvons, préserver les espèces protégées, aider la recherche, financer des maisons de santé, ramener vers l'emploi des jeunes en difficulté : découvrez ces projets, petits et grands, qui ont vu le jour grâce à des financements européens et qui ont un impact réel sur la vie des citoyens.

Le recueil des "60 ans, 60 belles histoires" est consultable au Centre d'information Europe Direct Vendée (Service des Relations Internationales de la Ville de La Roche-sur-Yon, 172 rue Roger Salengro - Château du Plessis)

[Avr] Huile de palme :

Réduire son utilisation pour lutter contre la déforestation

L'UE devrait limiter les impacts environnementaux, comme la déforestation et la dégradation d'habitats liés à la production non durable d'huile de palme, en particulier en Asie du sud-est, selon une résolution qui sera votée mardi 4 avril 2017. Les députés demandent l'élimination progressive de l'utilisation dans les biocarburants d'huiles végétales sources de déforestation d'ici 2020, ainsi qu'un système unique de certification pour l'huile de palme entrant sur le marché européen.

[Avr] Et si on parlait de ce qui fonctionne dans l'UE !

60 raisons de croire en l'EuropeVoir l'image en grand Foto: H-stt / Wikimedia Commons / CC-BY-SA 4.0int"C'est quoi l'Europe ?" Souvent décriée, mal-aimée, au cœur des débats avec le Brexit et plutôt cachée dans les programmes des candidats à l'élection présidentielle, l'Europe a fêté ses 60 ans le 25 mars. À cette occasion, le Centre Européen des Consommateurs France a lancé une campagne d'informations mettant en valeur 60 raisons de croire (encore) en l'Europe.

Consultez sans attendre ces 60 exemples de ce qui fonctionne en Europe, le plus grand marché au monde avec 508 millions de consommateurs et qui impacte votre vie au quotidien.

[Mars] Brexit : début des négociations de départ du Royaume Uni de l'UE

BrexitPlus de neuf mois après la tenue du référendum sur le Brexit, le gouvernement britannique a annoncé le 29 mars sa décision de déclencher l'article 50 du Traité de Lisbonne, officialisant ainsi la volonté du pays de quitter l'Union européenne. À partir d'aujourd'hui, le Royaume-Uni a deux ans pour négocier un accord de retrait. Quels sont les enjeux de ces pourparlers ? Que se passera-t-il si aucun accord n'est trouvé ? Les réponses dans cet article.

[Mars] Malgré le Brexit, le brevet européen devrait voir le jour cette année

Brevet européenL'Office européen des brevets a déclaré le 7 mars que le tant attendu brevet européen serait lancé cette année et assuré que le Royaume-Uni poursuivrait sa participation.

Le président de l'Office européen des brevets (OEB), Benoît Battistelli, a déclaré que la Cour responsable de l'entrée en vigueur du brevet unitaire serait prête à opérer d'ici le 1er décembre.
L'OEB n'est pas une agence européenne, mais a été désigné par les États membres comme l'autorité responsable de la création d'un nouveau brevet. La juridiction unifiée du brevet est essentielle pour le nouveau système. Elle doit être ratifiée par au moins 13 États membres, dont l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne.

[Mars] « Move2Learn, Learn2Move »

Move2Learn, Learn2MoveVoir l'image en grandLe 4 octobre dernier, les députés réunis en session plénière à Strasbourg avaient débattu d'une nouvelle proposition visant à offrir à tous les jeunes Européens un billet de train InterRail à leurs 18 ans. Finalement une autre initiative, beaucoup plus restrictive, est mise en place : "Move2Learn, Learn2Move".

"Move2Learn, Learn2Move" est une initiative ponctuelle lancée par la Commission européenne à l'occasion du 30e anniversaire du programme "Erasmus" pour l'éducation et la formation, la jeunesse et le sport . Son objectif est de permettre aux jeunes ayant participé à un projet d'apprentissage de se rendre dans un autre pays d'Europe, seuls ou avec leur classe. Elle sera mise en œuvre dans le cadre du réseau eTwinning, qui permet aux enseignants et aux élèves d'Europe, depuis plus de dix ans, d'élaborer ensemble des projets par l'intermédiaire d'une plateforme en ligne.

[Mars] Les étapes clefs des 60 ans de l'histoire de l'UE en vidéo

À l'occasion du 60ème anniversaire de la signature des Traités de Rome, le Service Audiovisuel de la Commission européenne a réalisé un montage d'images d'archives illustrant les principales étapes de l'histoire de l'UE depuis 1957. Cette compilation contient des images de moments clefs tels que la signature des Traités européens, l'adhésion de nouveaux États membres, la chute du mur de Berlin, l'accord de Schengen, la création du marché intérieur, l'introduction de l'Euro et le Prix Nobel de la paix accordé à l'Union européenne.

[Mars] « Soyons fiers de l'héritage que nous laissons à nos enfants »

Tusk TajaniVoir l'image en grand De gauche à droite : le Président du Conseil Donald Tusk et le Président du Parlement Antonio Tajani« Le rêve d'une Europe unie était la voie à suivre pour laisser derrière nous une fois pour toutes le cauchemar de la guerre », a déclaré le Président du Parlement Antonio Tajani lors des célébrations du soixantième anniversaire des traités de Rome ce 25 mars. « Nous devons être fiers de l'héritage que nous laissons à nos enfants : la liberté de voyager, d'étudier, de travailler, d'entreprendre, d'innover », a-t-il expliqué en signant la déclaration de Rome.

[Mars] 25 mars 2017 : 60 ans du Traité de Rome

25 mars 2017 : 60 ans du Traité de RomeLe 25 mars 1957, la France, l'Allemagne, l'Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas ont signé les traités de Rome, accords qui jettent les bases de l'actuelle Union européenne et qui marquent le début de la plus longue période de paix dans l'histoire du continent.
Au fil des ans, la coopération entre pays européens s'est étendue et approfondie pour devenir l'Union européenne que nous connaissons aujourd'hui. Le traité établissant la Communauté économique européenne a connu plusieurs adaptations et s'appelle aujourd'hui le "traité sur le fonctionnement de l'Union européenne".

[Mars] Budget 2018 de l'UE

Croissance durable, emploi et sécurité : les députés adoptent les priorités pour le budget 2018 de l'UE

Budget 2018 de l'UELa croissance et l'emploi, en particulier pour les jeunes, doivent rester les priorités du budget de l'UE, tout comme la migration et le changement climatique, déclarent les députés dans les orientations adoptées mercredi et destinées aux responsables de la Commission, en préparation du projet de budget 2018 de l'UE.
Le budget doit disposer des outils lui permettant de répondre à des crises multiples simultanément et tenir compte des inquiétudes des citoyens en matière de sécurité, ajoutent-ils.

[Mars] "Les décodeurs de l’Europe"

Campagne de communication désintox sur l’Union européenne

"L'Europe coûte trop cher à la France", "l'Europe détruit nos emplois", "L'Europe est une passoire"... Vous vous demandez si toutes ces affirmations sur l'Union européenne sont fondées ?

Vous souhaitez comprendre les grands enjeux européens de manière ludique et humoristique ? Découvrez "Les décodeurs de l'Europe", la campagne d'information anti-préjugés qui aide à démêler le vrai du faux sur l'actualité européenne et le fonctionnement de l'Europe.
Pour ce faire, la représentation en France de la Commission européenne a réalisé 40 fiches sur des thèmes au cœur des préoccupations des citoyens français et européens, illustrées avec une dérision bienveillante par le dessinateur Nicolas Vadot.

Toutes les fiches sont consultables au Centre d'Information Europe Direct Vendée, 172 rue Roger Salengro à La Roche-sur-Yon.

[Mars] Journée internationale des femmes

5 priorités en matière d'égalité des genres

Journée internationale des Droits des femmesCette année, le Parlement européen a décidé de consacrer la journée internationale des femmes à la question de leur émancipation économique. Les députés se concentreront sur cinq thématiques, de la place des femmes dans les métiers scientifiques et technologiques à l'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale.

En 2017, les hommes et les femmes ne sont toujours pas sur un pied d'égalité. En moyenne dans l'Union européenne, les femmes gagnent 16,7 % de moins que les hommes pour un travail de même valeur. Ainsi, une femme travaille gratuitement près de deux mois par an, soit une heure et vingt minutes par jour.

Même si les femmes ont en moyenne un niveau d'instruction supérieur à celui des hommes, elles sont quatre fois plus susceptibles d'exercer et de conserver un emploi à temps partiel.
Elles ont également plus de mal à accéder à des postes à responsabilités : seul un manager sur trois est une femme dans l'Union européenne, gagnant en moyenne un quart de moins qu'un homme.
Les trois quarts des tâches domestiques et les deux tiers des soins parentaux sont toujours effectués par des femmes actives, qui se retrouvent donc face à une double charge des responsabilités.

[Mars] À quel point votre pays est-il numérique ?

L'Europe progresse, mais elle doit encore combler la fracture numérique

À quel point votre pays est-il numérique ?Selon l'indice relatif à l'économie et à la société numériques pour 2017, l'UE progresse, mais l'écart est encore trop grand entre les champions du numérique et les pays les moins performants. Un surcroît d'efforts et d'investissements s'impose pour pouvoir tirer le meilleur parti du marché unique numérique.

La Commission européenne a publié les données fournies pour 2017 par l'indice relatif à l'économie et à la société numériques (DESI, pour Digital Economy and Society Index), un outil qui présente les performances des 28 États membres dans des domaines très divers, allant de la connectivité à la numérisation des entreprises et des services publics en passant par les compétences numériques.

L'UE dans son ensemble a amélioré son score dans le domaine du numérique de 3 points de pourcentage par rapport à l'an dernier, mais les progrès pourraient être plus rapides et la situation varie selon les États membres (le fossé numérique, autrement dit l'écart qui sépare le pays le plus avancé en la matière du pays le moins avancé, est de 37 points de pourcentage, contre 36 en 2014). Ce sont le Danemark, la Finlande, la Suède et les Pays-Bas qui affichent les meilleurs indices cette année, suivis par le Luxembourg, la Belgique, le Royaume-Uni, l'Irlande, l'Estonie et l'Autriche. Le trio de tête de l'UE l'emporte aussi au niveau mondial, devançant la Corée du Sud, le Japon et les États-Unis. La Slovaquie et la Slovénie sont les pays de l'UE qui ont le plus progressé. Malgré certaines améliorations, plusieurs États membres, notamment la Pologne, la Croatie, l'Italie, la Grèce, la Bulgarie et la Roumanie, ont encore du retard par rapport à la moyenne de l'UE en matière de développement numérique. Des profils individuels par pays sont disponibles en ligne...

[Mars] L’Europe pour les citoyens

Le CCRE applaudit l'appel du Parlement d'investir 1€ par citoyen

1€ par citoyen1€ par citoyen, c'est un petit prix à payer pour stimuler l'engagement démocratique dans l'UE. C'est la réaction du Conseil des Communes et Régions d'Europe à l'adoption du rapport sur le programme l'Europe pour les citoyens par le Parlement européen le 2 mars.
Ce rapport appelle à augmenter le budget du programme à 500 millions d'euros, ce qui représente 1€ par citoyen. Le CCRE prône ce budget depuis de nombreuses années. Maintenant, les villes et régions d'Europe exhortent la Commission à inclure le budget à 1€ par citoyen dans son rapport d'évaluation à mi-parcours sur le programme l'Europe pour les citoyens, et le Conseil à faire de même dans la période de programmation à venir...

[Mars] Livre blanc sur l'avenir de l'Europe

La Commission présente le livre blanc sur l'avenir de l'Europe : les voies de l'unité pour l'UE à 27

Livre blanc sur l'avenir de l'EuropeLe livre blanc expose les principaux défis et les principales opportunités qui attendent l'Europe au cours des dix prochaines années. Cinq scénarios y sont présentés sur la manière dont l'Union pourrait évoluer d'ici à 2025 en fonction des choix qu'elle fera pour répondre à ces défis et saisir ces opportunités.

Le livre blanc examine les facteurs de changements qui influeront sur l'évolution de l'Europe au cours des dix prochaines années, qu'il s'agisse de l'impact des nouvelles technologies sur la société et l'emploi ou des doutes suscités par la mondialisation, des nouvelles menaces qui pèsent sur la sécurité ou de la montée du populisme.

Il énonce clairement le choix auquel nous sommes confrontés: soit nous nous laissons emporter par ces tendances, soit nous nous en saisissons et nous profitons des nouvelles perspectives dont elles sont porteuses. L'Europe voit sa population et son poids économique diminuer quand d'autres parties du monde voient les leurs augmenter. En 2060, aucun des États membres ne représentera ne serait-ce qu'1 % de la population mondiale. Il est donc impératif de rester unis pour pouvoir faire plus. La prospérité de l'Europe, force mondiale positive, continuera de dépendre de son ouverture et des liens forts qu'elle entretiendra avec ses partenaires.

Le livre blanc expose cinq scénarii, chacun offrant un aperçu sur ce que pourrait être l'état de l'Union à l'horizon 2025, en fonction des choix que fera l'Europe. Ces scénarios, couvrent un éventail de possibilités, et ont valeur d'illustration. Ils ne s'excluent pas mutuellement et ne sont pas exhaustifs.

  • Scénario 1 : S'inscrire dans la continuité
  • Scénario 2 : Rien d'autre que le marché unique
  • Scénario 3 : Ceux qui veulent plus font plus
  • Scénario 4 : Faire moins mais de manière plus
  • Scénario 5 : Faire beaucoup plus ensemble

[Mars] Donald Tusk réélu à la présidence du Conseil européen

Donald Tusk Donald TuskL'ancien Premier ministre polonais Donald Tusk a été réélu le 9 mars 2017 à la présidence du Conseil européen en dépit de l'opposition exprimée par la Pologne. 27 des 28 pays membres de l'Union européenne se sont prononcés en faveur de Donald Tusk. Seule, la Première ministre polonaise Beata Szydlo a refusé de soutenir la candidature de son compatriote.

[Mars] Frontières de l’UE

Intensification des contrôles et meilleure protection des données

Frontières de l’UE

Les députés de la commission des libertés civiles ont voté lundi 27 février 2017 pour un renforcement de la protection et une durée de conservation plus courte des données stockées dans le nouveau système européen d'entrée/sortie, visant à moderniser et à renforcer les contrôles des ressortissants de pays tiers qui se rendent dans l'UE.

Le système d'entrée/sortie de l'UE va accélérer et renforcer les contrôles aux frontières extérieures pour les ressortissants des pays tiers qui se rendent dans l'Union. Il remplacera l'apposition d'un cachet sur les passeports par un système électronique qui stocke les données du voyageur, afin de faciliter le passage rapide de la frontière tout en rendant plus facile la détection des personnes excédant la période de validité de leur visa, ou présentant de faux documents ou une fausse identité...

Le système proposé vise à vérifier que la durée autorisée d'un séjour dans l'espace Schengen (90 jours par période de 180 jours) est respectée, tout en renforçant la sécurité.

[Fev] Compétitivité des régions en Europe

Quel est le niveau de compétitivité de votre région ? la Commission publie l'indice de compétitivité régionale 2016

Compétitivité des régions en EuropeVoir l'image en grandLa compétitivité régionale est la capacité d'une région à offrir un environnement attrayant et durable dans lequel les entreprises et les résidents puissent vivre et travailler.
La nouveauté de l'édition 2016 est l'outil en ligne interactif, qui permet d'effectuer une analyse et une comparaison plus détaillées de chaque région, soit par rapport aux régions ayant un PIB par habitant comparable, soit par rapport à l'ensemble des régions de l'UE. Les utilisateurs peuvent désormais plus facilement savoir à quel niveau se situe leur région en matière d'innovation, de gouvernance, de transport et d'infrastructure numérique, de santé ou de capital humain. L'outil vise aussi à aider les régions à déterminer leurs points forts, leurs faiblesses et les priorités d'investissement lors de l'élaboration de leurs stratégies de développement.
Dans l'ensemble, les résultats de 2016 s'inscrivent dans la droite ligne de ceux de 2013. Une fois encore, on peut observer une configuration polycentrique, caractérisée par des régions capitales et métropolitaines très dynamiques comme principaux moteurs de la compétitivité. On peut constater un effet d'entraînement dans la majeure partie de l'Europe du Nord-Ouest, qui est cependant moins perceptible dans les régions de l'UE situées à l'est et au sud. Dans de nombreux cas, on enregistre des niveaux élevés de variation au sein d'un même pays, qui sont dus au fait que la région de la capitale est nettement plus performante par rapport aux autres régions du pays.
Comparativement aux deux éditions précédentes, publiées en 2010 et 2013, Malte et plusieurs régions de France, d'Allemagne, de Suède, du Portugal et du Royaume-Uni ont obtenu un meilleur score, tandis que Chypre et certaines régions de Grèce, d'Irlande et plus récemment des Pays-Bas ont enregistré de moins bons résultats. Dans les régions de l'Est de l'UE, la compétitivité est globalement restée stable.

[Fev] Le Conseil fixe ses priorités pour le budget 2018 de l'UE

Le Conseil estime que le budget pour 2018 devrait prévoir des ressources appropriées pour continuer à soutenir les priorités traditionnelles et celles qui évoluent au sein de l'Union, à savoir la reprise de l'économie européenne, afin de répondre aux défis humanitaires et sécuritaires qui se posent à la fois à l'intérieur et à l'extérieur des frontières de l'UE et d'honorer les engagements déjà pris dans le cadre des périodes de programmation actuelle et précédente.
Le Conseil rappelle le principe de solidarité et souligne que la transparence et l'efficacité avec lesquelles le budget de l'UE sera utilisé permettront de réaliser les objectifs de l'Union et de rendre à celle-ci sa crédibilité auprès des citoyens européens.
La procédure budgétaire pour 2018 se déroulera sans doute dans un contexte de contraintes budgétaires dans plusieurs États membres. C'est pourquoi le Conseil insiste sur la nécessité d'améliorer la prévisibilité des contributions des États membres au budget de l'Union. Le Conseil estime que le budget de l'UE devrait viser à stimuler la croissance, à favoriser l'emploi et à créer de nouveaux emplois, à promouvoir une réelle cohésion au sein de l'Union, à stimuler la compétitivité et à faire face aux crises migratoire et sécuritaire, tout en préservant la discipline budgétaire à tous les niveaux. Il conviendra à cet effet de hiérarchiser les objectifs et, dans le même temps, d'affecter les moyens disponibles aux programmes et aux actions susceptibles de concourir le mieux à la réalisation de ces objectifs.
Le Conseil invite la Commission à présenter un budget qui tienne compte de ces objectifs, en mettant notamment l'accent sur les domaines qui permettent de concrétiser la valeur ajoutée que représente l'UE.

[Fev] Téléphonie - Fin des frais d'itinérance : l'UE lève le dernier obstacle

Fin des frais d'itinéranceC'était le dernier obstacle à la suppression des frais d'itinérance : la Commission européenne a conclu un accord préliminaire en vue de plafonner les tarifs de gros que les opérateurs télécoms s'imposeront mutuellement pour l'utilisation de leurs réseaux par un client en déplacement à l'étranger.

[Fev] Les 25 ans du Traité de Maastricht

Les 25 ans du Traité de MaastrichtDepuis le 7 février, le traité de Maastricht a un quart de siècle. Parmi les textes historiques de la construction européenne, le traité de Maastricht a contribué aux fondements de l'union politique et monétaire dans l'Union Européenne. Retour sur un texte, aujourd'hui contesté, mais qui rappelle les piliers et les valeurs que doit soutenir l'Europe chaque jour.

[Fev] Accords de libre-échange de l'UE : en quoi consistent-ils ?

Accords de libre-échange de l'UEVoir l'image en grandIl est actuellement beaucoup question des accords de libre-échange de l'Union européenne, mais quels secteurs concernent-ils exactement ?

Le libre-échange est partie intégrante de la construction européenne. Il constitue la base du marché intérieur, qui facilite le commerce entre États-membres. Mais il se traduit également par des accords entre l'Union européenne et ses partenaires commerciaux. Que contiennent ces traités ? Sur quoi portent les négociations ? Tour d'horizon des accords commerciaux et de leurs objectifs.

[Fev] Salaires minimaux en Europe

Salaires minimaux en EuropeVoir l'image en grandSalaires minimums nationaux dans l'UE : Les salaires minimums mensuels inférieurs à 500 euros à l'Est et largement supérieurs à 1000 euros dans le Nord-Ouest.

Au 1er janvier 2017, 22 des 28 États membres de l'Union européenne (UE) appliquaient un salaire minimum national : seuls le Danemark, l'Italie, Chypre, l'Autriche, la Finlande et la Suède n'en disposaient pas. Les 22 États membres de l'UE qui appliquent un salaire minimum national peuvent être répartis en trois groupes en fonction du montant en euros du salaire minimum.

[Fev] Consultation publique sur l'avenir de la PAC

Politique agricole communeLa modernisation et la simplification de la politique agricole commune (PAC), l'une des politiques européennes les plus anciennes, permettront à celle-ci de mieux répondre aux enjeux sociaux, politiques, environnementaux et économiques actuels.

Aujourd'hui, la Commission européenne a lancé la première étape de la modernisation et de la simplification de la politique agricole commune, en ouvrant une consultation publique de trois mois. Les contributions reçues viendront étayer les travaux de la Commission visant à définir les priorités pour l'avenir dans le domaine agricole. Une politique agricole commune plus moderne et simplifiée permettrait de relever les défis fondamentaux auxquels sont confrontées de nos jours l'agriculture et les zones rurales, tout en contribuant à la réalisation des priorités d'action de la Commission (notamment en matière de croissance et d'emploi), au développement durable et à un budget axé sur les résultats, la rationalisation et la subsidiarité.

[Fev] Élections présidentielles 2017 : quelle place pour l'Europe ?

Dossier Toute l'Europe

En 2017, plusieurs pays membres de l'Union européenne vivront un renouvellement de leur gouvernance : mars pour les Pays-Bas, mai pour la France, et février* (élection présidentielle) et septembre (élections fédérales) pour l'Allemagne.

Quelle place les candidats à ces élections consacrent-ils à l'Europe dans leur programme ? Le site Toute l'Europe se mobilise pour couvrir, décrypter et analyser cela.

* Le 12 février 2017, l'ancien ministre social-démocrate des affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a été élu dès le premier tour. Il succédera officiellement à Joachim Gauck le 18 mars.

[Fev] 2017 : 60 ans du Traité de Rome

60 ans du Traité de RomeLe 25 mars 1957 naissait la Communauté économique européenne. Avec la signature du Traité de Rome, les règles et les principes fondateurs de la construction européenne sont établis. Ainsi débute une collaboration inédite entre un nombre toujours plus important de pays européens, et dont nous fêtons cette année le 60ème anniversaire. Retrouvez dans ce dossier spécial une analyse des principales mesures inscrites dans le traité, les grandes étapes historiques qui ont conduit à son adoption ainsi que des archives documentaires de l'époque.

[Fev] Prix Charlemagne pour la Jeunesse

Prix Charlemagne pour la JeunesseEncore quelques jours pour candidater pour le Prix Charlemagne pour la Jeunesse.

Vous avez entre 16 et 30 ans et vous êtes à la tête d'un projet à dimension européenne ? Depuis 2008, le Prix Charlemagne pour la jeunesse récompense des initiatives qui encouragent le développement d'une conscience européenne parmi les jeunes.
Les projets peuvent être présentés à titre individuel ou, de préférence, par des groupes. Ils doivent faciliter la compréhension européenne et internationale, favoriser le développement d'un sens commun de l'identité et de l'intégration européennes, servir de modèle aux jeunes qui vivent en Europe et offrir des exemples pratiques d'Européens vivant au sein d'une même communauté.

Vous avez jusqu'au 20 février pour envoyer votre candidature, n'attendez plus !

[Jan] D'Erasmus à Erasmus+

D'Erasmus à Erasmus+Voir l'image en grandÀ sa création en 1987, Erasmus était un programme d'échange destiné aux étudiants de l'enseignement supérieur. Cette année-là, 3 200 étudiants issus de 11 pays européens (Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Portugal et Royaume-Uni) y ont participé et depuis lors, le programme n'a cessé d'évoluer.

Aujourd'hui, Erasmus+ offre aux apprenants, aux enseignants et aux animateurs de jeunesse un large éventail de possibilités dans le domaine de l'enseignement supérieur, de l'enseignement et de la formation professionnels, de l'enseignement scolaire, de l'éducation des adultes, de la jeunesse et des sports.

Au cours des 30 dernières années, le programme a permis à 9 millions de personnes d'étudier, de se former, de faire du volontariat ou d'acquérir une expérience professionnelle à l'étranger. Erasmus+ a forgé des liens plus étroits avec le marché du travail que les programmes qui l'ont précédé : il permet à des étudiants d'effectuer un stage dans une entreprise ou une organisation à l'étranger et à des jeunes de se préparer au marché du travail et à la participation à la vie civique par des expériences d'apprentissage non formel.

[Jan] Environnement : Essen, Capitale Verte européenne 2017

Essen, Capitale Verte européenne 2017Le 21 janvier, la ville d'Essen en Allemagne deviendra officiellement la Capitale verte de l'Europe pour 2017. Au cours d'une cérémonie, M. Karmenu Vella, commissaire chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche, remettra le titre détenu par Ljubljana à Essen pour l'année 2017.

Avec plus de deux Européens sur trois vivant en ville, les défis environnementaux revêtent une importance capitale pour la santé et le bien-être des citoyens. Le prix de la Capitale verte de l'Europe récompense les efforts déployés pour améliorer l'environnement urbain, afin d'accroître la sensibilisation à la nécessité d'une transformation environnementale à l'échelle de la ville. Essen servira de modèle d'inspiration en matière de développement urbain durable, grâce au partage et à la promotion des bonnes pratiques qui ont fait leurs preuves dans cette ville allemande.

[Jan] Consommation : une amélioration du service des loueurs de voitures

Loueurs de voituresLes sociétés de location de voitures améliorent la façon dont elles traitent les consommateurs, grâce à l'application de la réglementation à l'échelle de l'UE.

Vous est-il déjà arrivé de réserver une voiture en ligne et de devoir payer plus cher lorsque vous étiez au bureau de location? En Europe, l'an dernier, cette expérience a été vécue par 2 000 personnes. Celles-ci ont signalé le problème aux centres européens des consommateurs (CEC), qui aident les consommateurs lorsqu'ils voyagent ou effectuent des achats au-delà des frontières nationales.

[Jan] État des négociations sur l'avancement du TTIP

État des négociations sur l'avancement du TTIPLe rapport conjoint de l'Union européenne et des États-Unis présente les progrès accomplis dans tous les domaines couverts par les négociations, à savoir l'amélioration de l'accès aux marchés pour les entreprises de l'Union et des États-Unis, la simplification des réglementations techniques sans nivellement vers le bas des normes en vigueur et les règles mondiales régissant le commerce, y compris en matière de développement durable, de travail et d'environnement avec un chapitre consacré spécifiquement aux petites entreprises.

Le rapport expose non seulement la base commune convenue, mais mentionne également les domaines qui suscitent des divergences de points de vue et qui doivent continuer à faire l'objet de discussions approfondies pour parvenir à un consensus. Il s'agit notamment de s'entendre sur les questions ayant trait à l'amélioration de l'accès aux marchés publics, à une protection renforcée des investissements qui préserve le droit de réglementer et aux marques et indications géographiques.

[Jan] Antonio Tajani élu nouveau Président du Parlement européen

Antonio TajaniAntonio Tajani (PPE, IT) a remporté l'élection présidentielle du Parlement européen avec 351 voix lors d'un dernier tour final face à Gianni Pittella (S&D, IT) qui en a obtenu 282.

  • Suffrages exprimés validement: 633
  • Abstentions: 80
  • Suffrages exprimés au total: 713

[Jan] Gaspillage alimentaire

Gaspillage alimentaire UEVoir l'image en grandL'UE peut – et devrait – mieux faire dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, estime la Cour des comptes européenne.
Selon un nouveau rapport publié par la Cour des comptes européenne, certaines politiques de l'UE permettent de lutter contre le gaspillage alimentaire, mais leur potentiel n'est guère exploité. L'action entreprise jusqu'à présent a été fragmentée et sporadique, et la coordination au niveau de la Commission européenne fait défaut. La dernière proposition en date de l'Union pour enrayer le gaspillage alimentaire, en l'occurrence la création d'une plateforme, ne permettra pas de résoudre tous les problèmes pointés dans le rapport, expliquent les auditeurs.
Le gaspillage alimentaire est un problème mondial, qui requiert une action à tous les niveaux de la chaîne. Selon les estimations actuelles, un tiers environ des aliments destinés à la consommation humaine est perdu ou gaspillé à l'échelle mondiale, ce qui a de lourdes conséquences sur les plans économique et environnemental.
L'absence de définition commune pour le gaspillage alimentaire et de niveau de référence bien établi pour cibler les réductions dans ce domaine a été un frein, en dépit des appels répétés en faveur d'une réduction du gaspillage alimentaire lancés par le Parlement européen, le Conseil, le Comité des régions, le G20 et d'autres instances.

[Jan] Tout ce qu’il faut savoir sur l’élection...

... du nouveau Président du Parlement Européen

Parlement européen - Actualité (logo)

Bien que le Parlement européen soit élu pour une période de cinq ans, les mandats du Président, des vice-présidents et des questeurs sont de deux ans et demi. Les élections sont donc organisées au début d'une législature parlementaire, mais aussi à la mi-mandat.

Le Parlement européen est entré dans la seconde moitié de la législature 2014-2019. Ce mardi 17 janvier, l'ensemble des députés réunis en session plénière à Strasbourg éliront un nouveau Président pour succéder à Martin Schulz. Ils choisiront également quatorze vice-présidents et cinq questeurs. Consultez notre article pour en savoir plus sur les modalités et le déroulement de ces élections à mi-mandat.

N'importe quel député peut se porter candidat pour la présidence. Il faut néanmoins qu'il soit nommé soit par un groupe politique, soit par un minimum de 38 députés (l'équivalent de 5 % de l'ensemble du Parlement).
Jusqu'à présent, sept députés ont annoncé leur candidature.

[Jan] Réouverture du marché américain au bœuf français

Réouverture du marché américain au bœuf françaisLes États-Unis ont annoncé la levée de l'embargo sur les importations de viande bovine en provenance de la France. La Commission européenne salue cette décision qui constitue une nouvelle étape dans la réouverture d'un marché fermé depuis la crise de l'Encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans les années 1990.

[Jan] Euroscola : Jeu concours pour les lycéens

Jeu-concours "Euroscola"Le Bureau d'information en France du Parlement européen lance une nouvelle édition du jeu-concours en ligne Euroscola. Ce concours sous forme d'un quizz QCM sur l'Union européenne a pour but de sélectionner des lycéens qui participeront aux journées « Euroscola », au Parlement européen à Strasbourg au cours de l'année 2017-2018.

[Jan] Le Fonds social européen (FSE) a aidé...

... près de 10 millions d'Européens à trouver un emploi entre 2007 et 2014

Fonds social européenLa Commission européenne a publié aujourd'hui un rapport d'évaluation des investissements effectués au titre du Fonds social européen (FSE) au cours de la période 2007-2013, avec des rapports spécifiques pour chaque État membre. Le rapport montre qu'à la fin de 2014, au moins 9,4 millions d'Européens ont trouvé un emploi avec le soutien du Fonds et 8,7 millions ont obtenu une qualification ou un certificat.

Le FSE est le plus ancien fonds de l'UE, créé par le Traité de Rome en 1957, et le principal outil d'investissement de l'Europe dans le capital humain, en promouvant l'emploi et l'inclusion sociale.

[Jan] Rétrospective européenne 2016

Rétrospective européenne 2016"Toute l'Europe", portail d'information sur les questions européennes propose un bilan de l'actualité européenne 2016 en 5 épisodes. Bonne lecture !

[Jan] 9 janvier 2017 : lancement des 30 ans d'Erasmus+

30 ans d'Erasmus+Le 9 janvier 2017, la France célébrera les 30 ans d'un succès européen : Erasmus, devenu le programme intégré Erasmus+.

Organisée à l'Odéon-Théâtre de l'Europe et en partenariat avec le Monde, l'objectif de cette demi-journée est de donner la parole aux jeunes et aux adultes bénéficiaires du programme européen pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport. Il s'agit de témoigner des expériences, des compétences, des certifications acquises dans des parcours personnels et professionnels ouverts et divers.

APPEL A TEMOIGNAGES :

À La Roche-sur-Yon aussi nous célébrerons les 30 ans d'Erasmus. Alors si vous avez bénéficié de ce programme, n'hésitez pas à nous contacter à ri@larochesuryon.fr pour nous faire part de vos témoignages et participer à un grand événement en octobre sur ce thème.

[Jan] Présidence maltaise du Conseil de l'UE : du 1er janvier au 30 juin 2017

Présidence maltaiseLes priorités de la présidence maltaise obéissent à l'objectif de rétablir la confiance dans l'UE et sont motivées par la nécessité d'un dialogue et d'une réflexion sur l'avenir de l'UE ainsi que par des questions pertinentes relatives aux migrations, à la sécurité et à l'économie.

Au cours des six prochains mois, la présidence se concentrera sur six grands domaines : la migration, le marché intérieur, la sécurité, l'inclusion sociale, le voisinage de l'Europe et le secteur maritime.

Renseignements

Maison du Monde et des Citoyens
Service des Relations Internationales
172 rue Roger Salengro
Tél : 02 51 47 50 00
ri@larochesuryon.fr

Horaires d'ouverture
Du lundi au vendredi
8 h 30 - 12 h 30
13 h 30 - 17 h 00
Bus :
Ligne 2 arrêt : Plessis
Ligne 7 arrêt : Lycée Mendès-France

Infos pratiques

Centre d'information Europe Direct Vendée
172 rue Roger-Salengro
85000 La Roche-sur-Yon

Tél. : 02 51 47 50 00
Fax : 02 51 47 50 08

Mail : europedirect85@ville-larochesuryon.fr

Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00
Bus :
Ligne 2, arrêt Plessis
Ligne 7, arrêt Pierre Mendès France

HÔTEL DE VILLE

Place Napoléon

85 021 LA ROCHE-SUR-YON

Tél. : 02 51 47 47 47

Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi
de 8h à 18 h 30 sans interruption

Samedi : de 9h à 12h

Voir les horaires : Etat civil, accueils rue La Fayette et cité François-Mitterrand

Les horaires des accueils sont modifiés du 10 juillet au 1er septembre 2017
Consulter les horaires

Roche services

02 51 47 49 02
Une anomalie près de chez vous?
Appelez Roche Services,
du lundi au vendredi
de 8 h 30 à 12 h 30 et
de 13 h 30 à 17 h 30
(sauf vendredi 17h)
En dehors de ces horaires, laissez un message.
Demande d'intervention en ligne

NOS AUTRES SITES

La Roche-sur-Yon
La Ville

La Roche-sur-Yon
L'Agglomération

La Roche-sur-Yon
Le Territoire

AUTRES SITES